S'identifier - Contact

Les Vraies Lois de l'économie

Par J-Genereux • Mes livres • Mardi 08/02/2005 • 57 commentaires • Version imprimable


 1. Présentation

Les Vraies Lois de l'économie
par Jacques Généreux
Seuil, Vol. 1, novembre 2001- Vol. 2. octobre 2002,
Edition intégrale, Seuil, octobre 2005,
Edition en poche, Points-économie, Seuil, 2008


• PRIX LYCÉEN DU LIVRE D'ÉCONOMIE
• PRIX DU MEILLEUR LIVRE 2002
de l'Association des professeurs de Sciences-Po.


Le débat public est plus que jamais envahi par les fameuses "lois de l’économie". C’est en leur nom que l’on nous répète si souvent que "seules les entreprises créent des richesses", "seuls des marchés libres sont efficaces", "l’impôt tue l’impôt", etc. En leur nom, on a proclamé la "fin des politiques keynésiennes", et la nécessité du libre-échange mondial. En leur nom encore, on fustige les dépenses publiques et les réglementations, on encense la concurrence et la libre circulation des capitaux. Bref, à en croire le discours dominant, la science économique exigerait toujours plus de compétition individuelle et toujours moins de solidarité collective, elle conseille la soumission des nations à ses lois naturelles et dénie aux hommes la possibilité d’écrire leurs propres lois.

Pourtant, on a beau chercher, on ne trouve rien de tel dans les conclusions effectives de plusieurs siècles de recherches économiques. Ces dernières sont même souvent à l'opposé de ce que laissent entendre les lieux communs les plus répandus à propos des lois de l'économie. Qui sait que la théorie économique standard, loin d'opposer systématiquement des choix privés vertueux à des choix politiques pervers, démontre au contraire leur complémentarité et l’irremplaçable souveraineté des citoyens ? Qui sait que la théorie économique la plus orthodoxe a démontré que des marchés libres conduisaient au déséquilibre général, aux crises et au gaspillage des ressources ?

Alors Jacques Généreux a entrepris de rétablir "les vraies lois de l’économie". Il s’agit d'identifier le corpus de croyances économiques que le discours politique a peu à peu installées dans l'opinion et de les passer au crible de ce que dit vraiment l'analyse économique, de ce qu'elle ne dit pas, sans omettre qu’elle n'a parfois rien à dire. Il s'agit d'éviter de mettre au compte de la "science économique" des vieux théorèmes dépassés, des inepties ou des lieux communs néolibéraux qui sont d'ailleurs souvent une insulte à l'authentique pensée libérale.

Cela donne vingt lois rassurantes (Le marché ne fait pas le bonheur - Il n'est de richesse que d'hommes), ou inquiétantes (La mauvaise concurrence chasse la bonne - L'erreur est rationnelle), ou encore étonnantes (L’impôt n’est pas un prélèvement obligatoire - La loi du gâteau : plus on le partage, plus il y en a), mais toujours à mille lieues des poncifs de la pensée néolibérale prétendue dominante. Les lois de l’économie ne sont pas celles que vous croyez !

Le premier volume, couronné par deux prix, passe en revue les bases essentielles du discours économique. Le second volume s'intéresse surtout aux conditions d'évolution et de régulation de l'économie à long terme (croissance, développement, échange international, inégalités) et précise la critique des principales politiques néolibérales (flexibilité du travail, baisse des coûts salariaux, libre-échange international, réduction des déficits publics, etc.).


2. Critiques de presse


La rébellion contre la "mondialisation néolibérale" s’exprime au nom de la justice, de la morale (...). Il est plus rare qu’elle le fasse en dénonçant, à partir de l’analyse économique la plus orthodoxe, la fausseté des hypothèses sur lesquelles repose la spécieuse "pensée unique". C’est ce qui fait tout l’intérêt du livre de Jacques Généreux.
Le Vif-L'Express
 
Ce livre, en plus d’être brillant, est salubre et facile à lire. Alternatives économiques

Jacques Généreux part en guerre contre le "néolibéralisme" et plus encore contre ses slogans simplificateurs. À la fois pédagogue et polémiste… Le Figaro

Avec talent, l’auteur défend le retour du volontarisme politique. Pédagogique et anti conformiste. La Croix
 
Puissent nos dirigeants lire Généreux et mettre le débat au centre de la vie politique. Le Nouvel Économiste
 
Une lecture qui apportera autant de distance à ceux qui se disent encore néolibéraux qu’aux partisans d’une approche critique de la mondialisation.
Les Échos

Jacques Généreux milite contre les lieux communs les plus répandus à propos des "lois de l’économie" qui envahissent le débat public. Ouest-France

Salubre, salubre. Vas-y Jacquot, on les aura ! Charlie Hebdo



3. Un extrait de l'ouvrage : La conclusion


Il suffirait d’y croire

À quoi nous sert de connaître les lois de l’économie ? Il serait temps de se poser la question, n’est-ce pas ? Vous m’excuserez de vous avoir entraîné sur ce long parcours avant de l’avoir posée. Mais il faut toujours souffrir de gravir un sommet avant de savoir si le point de vue valait tant d’efforts. L’économie est comme une citadelle qui garde jalousement son éventuel trésor derrière de hautes murailles, murailles de concepts, de mécanismes, de théories, autant d’obstacles à surmonter avant de savoir quel trésor on est venu chercher.
Alors on comprend le dépit de certains étudiants qui, après des années de microéconomie, de macroéconomie, d’économétrie, en viennent à se dire que la montagne a accouché d’une souris, que le coffre est vide. En fait de trésor, ils se retrouvent parfois la tête farcie d’hypothèses surréalistes et de théorèmes fictifs qui ne leur permettent ni de comprendre le monde réel ni de converser utilement avec leurs camarades historiens ou sociologues. Nous espérons les avoir aidés à éviter cette désillusion en racontant l’histoire d’une autre économie — que nous tenons pour la "vraie" — qui nous parle bien de notre planète et non d’un univers imaginaire, et autant que faire se peut avec une langue accessible à tous.
Connaître les vraies lois de l’économie nous évite aussi de tomber dans le piège d’un anti-économisme à la mode qui oppose une raison humaniste, écologiste ou autre à la raison économique, et répand l’illusion que l’économie s’opposerait à la justice et à la démocratie. Nous avons montré que le vrai résultat de la pensée économique est exactement inverse : la justice et la démocratie y apparaissent comme les conditions d’une économie vraiment efficace et raisonnable. Qui plus est, la raison économique, en exigeant un contrôle efficace des décisions publiques appelle à une démocratie bien plus forte et plus réelle que les régimes oligarchiques que nous avons l’habitude de qualifier abusivement de "démocraties".
Mais certains n’hésitent pas à caricaturer des siècles de pensée économique, n’en retenant que les modèles les plus abscons et les plus contestés par une grande partie de la profession (à commencer par ceux qui vendent cette caricature), à seule fin de livrer à la foule un coupable fabriqué sur mesure pour maximiser leurs droits d’auteurs, à savoir : une économie mathématique, irréaliste, ultra-libérale, anti-politique et antisociale. Le fait que cette économie-là domine en effet les départements de macroéconomie des facultés anglo-saxonnes et de nombreux suiveurs à travers le monde, n’enlève rien à cette évidence qu’elle est le plus souvent contraire à ce qu’établit en réalité la science économique. La critiquer au nom d’une raison humaniste ou écologiste assez floue qui s’opposerait à la raison économique est une stratégie facile pour séduire un public rétif à l’effort intellectuel. Mais, j’espère vous avoir convaincu qu’il est intellectuellement plus satisfaisant et politiquement plus efficace de combattre un simulacre de raison économique par une raison économique plus solide.
On ne combat pas un théorème en expliquant qu’il est injuste et méchant ; on démontre qu’il est faux. S’attaquer à une certaine science économique, seulement au nom de la justice ou de l’environnement, nous expose à l’impact limité de tout discours opposant les bons sentiments aux dures réalités. Même si l’intellectuel a le droit de se placer du côté des bons sentiments, on attend de lui qu’il dénonce une réalité au nom d’une autre réalité possible et qu’il conteste une démonstration qui se prétend scientifique au nom d’une démonstration mieux établie. C’était là le sens de notre démarche. Nous n’avons pas disqualifié les lois qui fondent le discours néolibéral en déplorant qu’elles soient trop moches ! Nous avons montré qu’il s’agissait d’une supercherie intellectuelle souvent démentie par les propres auteurs dont elle se réclame, et presque toujours infirmée à la fois par la réalité et par les développements de la théorie économique. Ainsi, par exemple, nous n’avons nul besoin d’invoquer la justice, l’écologie ou la charité pour contester l'idée que la flexibilité des prix garantit un fonctionnement optimal des marchés : c'est tout simplement l’histoire et la théorie économique qui démontrent son inexactitude et sa nocivité.
Cela dit, peut-on se contenter du plaisir intellectuel de connaître les "vraies" lois. Comprendre le monde réel : la belle affaire si ce monde reste aussi moche et inquiétant que si nous n’y entendions rien ! C’est un découragement de cette nature qui a personnellement décidé de l’orientation de mes travaux. Après une thèse de doctorat et des années de recherches sur le marché du travail et le chômage, j’ai réalisé que le sous-emploi et la misère s’installaient dans le monde, non pas faute de connaissances sur leurs causes et leurs remèdes, mais faute de la moindre volonté politique de les combattre vraiment.
Alors, à quoi bon passer une vie de recherches à construire des modèles qui n’intéresseraient que mes collègues et ne changeraient rien à rien ? Pour briguer le prix en l’honneur d’Alfred Nobel, il eût sans doute fallu persévérer en oubliant cette question dérangeante. Mais mon ambition était plus haute. Comme des milliers d’autres collègues dans le monde, la seule raison pour laquelle j’ai décidé un jour de poursuivre l’étude de l’économie est que j’espérais ainsi apporter une pierre à la construction d’un monde plus humain. J’ai donc réorienté mon travail vers la question qui me semblait désormais la plus pertinente : si la misère du monde ne vient pas de notre ignorance mais de nos choix politiques, comment se peut-il qu’elle soit tolérée dans des sociétés réputées démocratiques ? J’en suis arrivé à la conclusion apparemment paradoxale qui a fait le titre de mon précédent ouvrage. Nous avons Une raison d’espérer : l’horreur n’est pas économique, elle est politique (Fiche du livre disponible sur ce site). En effet si, comme je pense l’avoir montré, l’horreur sociale ne s’installe qu’en raison de choix politiques délibérés et de dysfonctionnements majeurs des institutions, alors nous avons encore une raison d’espérer dans l’action collective et dans le politique. À l’opposé de cette démarche, le discours qui décrit une histoire prédéterminée par la technologie ou des lois naturelles de l’économie vise clairement à nous désespérer de la politique pour désarmer toute résistance citoyenne.
Nos vingt lois de l’économie ont toutes conforté ce rejet d’un déterminisme mécaniste qui relèguerait l’acteur humain au rang de spectateur passif de son histoire. Toutes, elles ont confirmé ce qu’affirmait la première d’entre elles : les lois de l’économie sont les lois des hommes. Quel que soit le problème abordé, en effet, il s’avère que l’analyse économique conclut toujours à la nécessité et au rôle déterminant des choix politiques.
Attention toutefois au malentendu pernicieux que cette conclusion risque d’entretenir. On croit volontiers de nos jours que l’enjeu de la résistance à une économie inhumaine et au néolibéralisme est de restaurer le primat du politique sur l’économie. En réalité, le primat du politique n’a nul besoin d’être une exigence puisque c’est un fait. Jamais l’économie n’a été indépendante des institutions et des choix politiques. Le néolibéralisme que dénoncent les mouvements "altermondialistes" n’est pas la mort du politique face à l’économie triomphante, mais le triomphe d’une politique favorable aux détenteurs du capital. La dérégulation des marchés financiers n’est pas un décret des martiens, c’est le choix de gouvernements situés et datés, ancrés dans des lieux et une histoire où le bouleversement des rapports de force a façonné de nouvelles politiques dominantes.
Évitons donc un contresens redoutable. Les vraies lois de l’économie ne montrent pas vraiment qu’il faut "restaurer le politique" parce qu’elles donnent à penser qu’en réalité", "le politique gouverne". Il gouverne, y compris quand il prétend officiellement se soumettre aux lois de l’économie pour désarmer les résistants qui pourraient contester son pouvoir, mais pas le rouleau compresseur d’une histoire dictée par la nature ou par les dieux. Si donc l’économie nous semble parfois inhumaine, il importe de comprendre que cela ne résulte en rien d’une soumission du politique aux lois de l’économie, mais bien au contraire de la soumission de l’économie a des lois politiques conformes à des intérêts particuliers. L’enjeu d’un combat pour un développement humain n’est donc pas d’instaurer le primat du politique sur l’économie, mais le primat des citoyens sur la politique, afin que cette dernière reflète les idéaux forgés par la délibération démocratique.
Soit ! Mais, pardon d’y revenir, à quoi nous sert de connaître les vraies lois de l’économie si, au fond, ce qui change l’économie réelle est moins la connaissance que nous en avons que les rapports de forces susceptibles d’infléchir l’orientation des politiques ? Notre savoir n’est-il pas vain si nous ne le relayons pas par un engagement quelconque dans le débat et l’action politiques ? Qu’il soit partisan, associatif ou syndical, il est vrai qu’un tel engagement peut sembler une exigence personnelle de cohérence pour quiconque est convaincu par l’ensemble des résultats que nous avons exposés. Mais, il est non moins vrai qu’une forme essentielle de cet engagement peut aussi consister à combattre les croyances erronées et à promouvoir la confiance dans la possibilité d’une autre économie…
Courage, nous voici désormais très proches de répondre enfin à notre question initiale. L’apport fondamental de ce que nous pensons être les vraies lois de l’économie est de nous montrer que la plupart des problèmes nous placent dans une sorte de dilemme du prisonnier. Il n’existe pas une mais des solutions, ce que dans notre jargon nous appelons des équilibres multiples. Certaines solutions sont le résultat d’une interaction non maîtrisée entre les acteurs contraints de se comporter en rivaux, en compétiteurs solitaires, parce qu’ils n’ont pas la capacité de se parler, de s’entendre de se faire mutuellement confiance. D’autres solutions résultent d’une coopération solidaire entre des individus (ou des groupes, ou des nations) qui se perçoivent comme membre d’une communauté humaine capable d’atteindre un mieux être collectif.
Relisez chacune de nos vraies lois avec ce schéma d’analyse en tête. Vous constaterez que l’analyse met presque toujours en évidence à quel point le chemin de la coopération solidaire est plus efficace que celui de la compétition solitaire. Pourquoi dès lors choisit-on si souvent la guerre plutôt que la paix, la compétition plutôt que la coopération, la sortie par le bas qui nous appauvrit plutôt que la sortie par le haut qui nous enrichit ? Dans la plupart des cas, ce n’est même pas que nous ignorions l’existence d’un mieux être accessible par une action collective ; c’est tout simplement que nous n’y croyons pas. L’immense majorité des Palestiniens et des Israéliens savent qu’une paix garantissant la coexistence de deux États indépendants serait mille fois préférable à la guerre, mais ils sont trop nombreux à ne plus y croire et, faute d’une intervention politique extérieure qui rende à nouveau l’idée de paix plausible, ils restent piégés depuis plus d’un demi siècle. L’immense majorité des Européens savent qu’une société pacifiée par la solidarité et la justice sociale est plus vivable et plus efficace qu’une société sécurisée par la répression. Mais quand ils ne croient plus dans la capacité du politique à entreprendre la marche vers une société juste, ils demandent plus de policiers et de punition pour les protéger des voyous. Le mieux existe "en théorie" se dit-on, mais il ne serait atteignable que si tout le monde y croyait et était disposé à se comporter en conséquence.
C’est l’incapacité à forger une croyance commune, une confiance réciproque qui barre les meilleures routes. Ainsi, une condition nécessaire à un monde nouveau, c’est que nous y croyons. Ça nous le savions déjà. Mais en outre et surtout l’économie nous enseigne qu’il s’agit là souvent d’une condition suffisante ! Il suffirait d’y croire ! Cela aurait d’ailleurs pu être une 21e vraie loi de l’économie, tant les exemples abondent où l’état de l’économie, les performances d’un marché, les résultats d’une politique économique dépendent avant tout des croyances et de la confiance des acteurs. Je ne sais plus qui a dit : "Nous ne savions pas que c’était impossible, c’est pour cela que nous l’avons fait." C’est bien cet état d’esprit que favorise une science économique qui démontre le poids de la volonté politique et de la cohésion sociale dans le succès ou l’échec d’une stratégie de développement. Voilà donc enfin une bonne raison de comprendre et de faire comprendre les vraies lois de l’économie. Leur connaissance installe la croyance dans la diversité des possibles et dans notre capacité à atteindre un monde meilleur en se constituant en communautés humaines liées, solidaires, confiantes ; elle fait reculer le fatalisme et la défiance en démontrant les vertus du volontarisme et de la confiance ; en un mot, elles nous aident à y croire. Mais pour qu’elles enclenchent le cercle vertueux de la confiance, il faut les faire descendre des chaires universitaires, les diffuser dans les associations, les syndicats, les écoles, les partis, les cafés, les journaux, bref, en faire des évidences de notre culture commune. Et voilà bien un engagement à la portée de tous.
Si nous avions seulement convaincu chaque lecteur de convaincre à son tour une personne que les lois de l’économie, les vraies, loin de nous aliéner, nous enseignent le pouvoir de nos volontés communes, nous serions sûr de ne pas y avoir en vain consacré deux ans de travail. Prenons exemple sur Sliman, imam au Sénégal. Voici quelques années ce pays a adopté une loi interdisant l’excision des petites filles. Loi en vérité délicate à faire respecter, car la pratique séculaire de l’excision s’est trouvée intégrée dans la culture de certaines populations musulmanes, au point que les croyants en sont venus à la considérer comme une exigence de l’Islam. Bien sûr, rien dans les "vraies lois" de l’Islam ne fonde une telle croyance, mais elle n’en est pas moins ancrée. Alors, depuis des années, Sliman va à pied de village en village, inlassablement, pour expliquer ce que sont les vraies lois de l’Islam, et convaincre que l’on peut être un bon musulman et appliquer la loi contre l’excision. Et quand on lui demande pourquoi il fait cela, il répond simplement : "C’est bien de faire une bonne loi, mais ça ne suffit pas ; la loi ne vient pas dans ta maison pour parler avec toi."
Voilà : nous savons ce qu’il nous reste à faire. Ce n’est pas rien. Mais c’est tout !

Paris , août 2002.

Tous droits réservés, Seuil 200
2.

4. Vos commentaires

Commentaires

Bravo pour cet ouvrage fondamental ! par Bruneau Laurent le Vendredi 25/02/2005 à 17:46

Enseignant en SES (Sciences économiques et sociales), j'oblige systématiquement mes élèves à se procurer l'ouvrage (en deux tomes) et à faire une synthèse de 2 pages minimum de chacune des lois.
Le contenu est absolument remarquable et devrait à mon avis constituer l'armature d'un vrai programme de Sciences économiques et sociales.
Les élèves, à l'Université ou en écoles supérieures,  profitent encore d'une connaissance solide et mesurée et à l'unanimité (ils me le font savoir), ne regrettent pas l'investissement.
Un ouvrage nécessaire pour ne pas être victime d'une désinformation économique et sociale malheureusement croissante.
Très cordialement et encore bravo !
Laurent Bruneau (SES, Lycée louis Barthou, Pau)


Re: Bravo pour cet ouvrage fondamental ! par comeau le Jeudi 17/03/2005 à 19:36

<p>oui bravo je n'ai lu que ledernier para.et je crois avoir compris qlq chose enfin ,a mon age 62 ans,il était temps je n'ai étudié que de la mécanique mais il mesemblait bien que toutes ces histoires d'économie c'était du bla bla pour le péquin moyen!</p><p>je garde l'espoir pour mes descendants d'un monde meilleurs libéré de l'économie libérale tchao lei pitchoun</p>


Re: Bravo pour cet ouvrage fondamental ! par Lucie le Mercredi 25/01/2006 à 18:16

Je suis une élève de 1ere ES et mon prof d'éco nous a recommandé ce livre. Il ne nous a pas obligé mais je l'ai acheté, par curiosité. Même si je partage l'avis de M. Généreux, il ne faut pas oublier qu'il n'est pas qu'économiste mais aussi homme politique et que ce serait une erreur d'obliger vos élèves à lire ce livre, et à le commenter. Votre rôle n'est pas de forcer les jeunes à penser comme vous, mais à les inciter à avoir un regard ouvert sur le monde. Je regrette que certains professeurs utilisent ces méthodes en cours et je remercie le mien de me laisser encore une certaine autonomie.


Re: Re: Bravo pour cet ouvrage fondamental ! par le Mercredi 25/01/2006 à 20:49

La particularité remarquable du livre de M. Généreux est justement qu'il laisse une très large place à l'exposition des thèses libérales avant d'exposer ses arguments, et qu'il a été conçu d'abord pour un public lycéen.

C'est en cela qu'il est très utile d'un point de vue pédagogique. Libre ensuite à chaque élève de se forger sa propre opinion : c'est l'objectif du travail de commentaire, et il n'a rien de plus satisfaisant que de voir des élèves exprimer et surtout, justifier, un désaccord avec les thèses du livre. Et c'est à ce moment là qu'ils expriment le mieux leur autonomie intellectuelle et leur ouverture sur le monde.

Par ailleurs, si ce livre fait l'objet d'un travail systématique, je donne aussi d'autres références bibliographiques qui laissent une large place aux divers courants de pensée.

Très cordialement,

Bruneau laurent


Re: Bravo pour cet ouvrage fondamental ! par ortigosa claude le Samedi 26/02/2011 à 03:21

  Tout professeur a l'obligation de faire lire (étudier) les ouvrages du programme scolaire, en l'occurrence des livres d'économie. Mais ce même professeur doit, s'il est pédagogue, suggérer des lectures complémentaires qui soulignent la "relativité" de tout programme d'enseignement. La liberté de l'enseignent n'est pas d'imposer une doctrine économique, afin d'avoir  une réponse "attendue", conforme à l'orthodoxie de l'économie politique du lieu et du moment,  mais surtout d'éveiller "l'intelligence " de l'apprenant par quelques moyens ad hoc. Peut-on être critique dans un cours de propédeutique ? Non, si peu d'éléments contradictoires sont donnés.

Ce qui m'inquiète dans ton commentaire est le "pensez comme vous ", car le professeur n'a pas ordonné mais à recommander.
Dire qu'il a aussi autre chose derrière la porte (le programme) est une invitation au voyage pour atteindre le sommet de la discipline :

"mais il faut toujours souffrir de gravir un sommet avant de savoir si le point de vue (le sien, le tien)valait tant d'efforts"

Les véritables lois de l'économie


Re: Bravo pour cet ouvrage fondamental ! par ortigosa claude le Mercredi 24/05/2017 à 12:58

 Corrigez la phrase :"la liberté de l'enseignent n'est pas ..." par la phrase "la liberté de l'enseignant n'est pas ..". Cette erreur est due à la rectification de l'écriture " enseignement ". Ces deux concepts, par la liberté qu'ils accordent, différes. Stricte, sur le programme. Relative, sur la façon de le commenter. 


Voilà 1 vision d'1 "libéral" français M. MADELIN par JEROME B le Vendredi 25/03/2005 à 16:46

Voici les commentaires que j’ai pu trouver sur ce site (http://www.action-liberale.org/articles/Economie/Madelin_Comment+retrouver+la+croissance+perdue+-+Oublions+Keynes+!.html)

Comment retrouver la croissance perdue - Oublions Keynes !

Alain Madelin, sur les Cercles Libéraux –

Mauvaise nouvelle ! La reprise attendue n'est pas au rendez-vous. La France divise ses prévisions de croissance par trois. L'angoisse du chômage remonte, les recettes fiscales rentrent mal et les déficits se creusent. Sur les radars de Bruxelles chargés de veiller au respect du pacte de stabilité, la France est deux fois en contravention : ses déficits ont allègrement dépassé les 3% et sa dette a franchi le seuil des 60% du PIB.

Le gouvernement qui a donné la priorité, non sans succès, à la sécurité, a laissé filer les déficits dans l'espoir déçu qu'ils soutiendraient la consommation et relanceraient la croissance.

Aujourd'hui, la politique économique hésite. Au sein de la majorité, certains veulent poursuivre les baisses d'impôts quand d'autres veulent les reporter. Le gouvernement entend maîtriser la dépense publique pour respecter le pacte de stabilité, mais le Président de la République parle d'en assouplir provisoirement les critères ! Voici que l'on reparle d'eurosclérose et qu'on agite le spectre de l'inflation. Des choix clairs s'imposent, car le retour de la confiance est nécessaire au retour de la croissance.

Pour cela il faut rompre avec les modèles économiques d'hier qui ne fonctionnent plus aujourd'hui. La mondialisation financière, le développement du libre-change, la révolution des technologies de l'information constituent une profonde mutation économique. Oublions la relance par la dépense publique et par le soutien artificiel de la consommation. Oublions Keynes et avec Jean-Baptiste Say retrouvons l'économie de l'offre et les cycles de l'économie classiques. Autour de quatre idées :

1- Ce n'est pas la consommation, mais l'investissement qui crée la croissance et l'emploi.

2- La croissance est cyclique, elle alterne des phases d'accélération et des phases de ralentissement. A une phase d'investissement génératrice de forte croissance et de forts profits succède une période euphorique d'expansion boursière et de surinvestissements qu'il faut tôt ou tard corriger. Les profits diminuent alors, la bourse baisse, l'économie ralentit, les entreprises se restructurent. Les investissements réalisés dans la phase d'expansion (à la différence des bulles artificielles qui se produisent parfois sur l'immobilier ou sur les œuvres d'art) ne disparaissent pas ; ils restent disponibles pour une nouvelle phase de croissance, mais ils changent de main. C'est ce qui vient de se passer dans le domaine des nouvelles technologies.

3- La croissance se fait aujourd'hui - et sans doute pour une longue période - dans un contexte déflationniste, dans lequel les nouvelles technologies et la production à bas prix en Chine et dans les pays émergeants poussent à une baisse des prix dont profitent les consommateurs.

4- Il existe un risque redoutable de déflation-dépression dans la phase de ralentissement et de correction des surinvestissements. Une telle dépression se produit lorsque, à la suite d'erreurs de politique économique ou monétaire, on entre dans une spirale où les entreprises surendettées, après avoir réduit leurs investissements, leurs achats et leur personnel, sont contraintes de liquider une part de leurs actifs à n'importe quel prix, entraînant la baisse des valeurs des actifs et des faillites en cascade qui finissent par atteindre le secteur bancaire. Compte-tenu du multiplicateur bancaire, chaque milliard de perte se transforme en 12 milliard de crédit en moins, ce qui entraîne la chute de nouvelles entreprises, la liquidation de nouveaux actifs. La déflation se nourrit alors elle-même. C'est le piège dans lequel le Japon est tombé et dont il commence à peine à sortir aujourd'hui.

C'est pour éviter ce piège qu'Alan Greenspan et la Federal Reserve ont toujours choisi de mener, dans les périodes de ralentissement de l'économie (et sans attendre le signe d'une baisse générale des prix qui intervient trop tard), une politique préventive de baisse massive des taux d'intérêt courts dont l'objectif essentiel est d'éviter la crise du système de crédit.

Une telle politique n'est pas exempte de critiques, mais elle fonctionne. Depuis le début 2001, la Federal Reserve a fait plonger ses taux courts de 6,5% à 1%. Résultat : les Etats-Unis se sont engagés sur un chemin de reprise en tout point comparable à la reprise de 1991-1993. Ce qui permet aujourd'hui à Alan Greenspan de pronostiquer - malgré les risques du marché obligataire qu'il s'emploie à dégonfler - une fourchette de croissance de 3,75 et 4,75% en 2004.

La situation de la zone Euro est, hélas, beaucoup plus préoccupante. Exit les prévisions de croissance optimistes, les rodomontades sur l'Euro qui devait assurer la croissance et l'emploi, acquérir les privilèges d'une grande monnaie de réserve, et même permettre à l'Europe de devenir la locomotive de la croissance mondiale en cas de panne américaine.

Aujourd'hui le seul espoir de la zone euro, c'est de réussir à accrocher sa reprise à la locomotive américaine. Mais elle peut tout aussi bien décrocher et suivre le chemin du Japon.

Il y a à cette crainte de nombreuses raisons bien expliquées dans le livre Charles Gave, Des lions menés par des ânes : une dépense publique trop forte ; un sous-investissement et une sous productivité par rapport aux Etats-Unis ; un euro surévalué ; des taux d'intérêts courts constamment au-dessus de la croissance de l'économie qui ont rendu plus intéressant les placements à courts terme sans risque auprès de l'Etat que les investissements à risque dans l'entreprise.

Les trois années exceptionnelles de croissance qu'a connu la France de 1997 à 2000 valident a contrario cette analyse car elles sont indiscutablement le résultat de l'engagement de la réduction des déficits publiques (5-4-3% du PIB…) pris en 1995 qui a permis la baisse des taux d'intérêts, et de la hausse du dollar, qui a rompu l'étouffement de l'économie française par la politique du franc fort permettant ainsi de s'accrocher à la croissance américaine.

On ne dira jamais assez l'erreur du gouvernement de l'époque qui n'a pas su utiliser cette croissance pour réformer le pays, et qui l'a dilapidé dans des dépenses nouvelles (35 heures, dépendance, emplois-jeunes…).

Si la déflation menace l'Europe, le maillon faible c'est l'Allemagne. Si l'euro n'existait pas, dans un système de change flexible, le Mark aurait décroché depuis longtemps et la Bundesbank aurait engagé une politique de baisse des taux aggressive pour éviter à l'Allemagne le piège de la déflation-dépression. Avec l'Euro, la Banque centrale européenne est contrainte de pratiquer une politique unique - donc moyenne - pour une zone économique restée hétérogène dans laquelle certains pays sont menacés par l'inflation et d'autres, comme l'Allemagne, sont menacés par la déflation.


j'aurais aimé avoir votre avis sur ce raisonnement .......



Et vraiment merci pour vos deux ouvrages : non à la constitution et les vrais lois de l'économie (le 1er je l'ai lu avec enthousiasme et je commence le deuxième)


Re: Voilà 1 vision d'1 par Nathan le Samedi 17/09/2005 à 23:32

1- Ce n'est pas la consommation, mais l'investissement qui crée la croissance et l'emploi.
Sans perspective de consommation, pourquoi investirait-on?


par Jean Pierre le Mercredi 30/03/2005 à 18:55

Merci, merci encore, de faire comprendre aux gens qui comme moi ont peu de formation en économie qu'il peut exister une économie au service de l'humanité. Les thèses des libéraux largement dispensées dans tous les médias pourraient nous faire croire que l'économie est forcement contre l'homme. Vos deux ouvrages sont comme un bol d'air, un message d'espoir. Je les conseille a beaucoup d'amis.Continuez aussi de vous faire entendre à la radio. On a vraiment  besoin de gens comme vous! Vos propos rencontrent à mon avis beaucoup d'écoute et d'interet.

Alors a bientôt dans des livres ou  à la radio.

Jean Pierre


Re: L'économie n'est au service de personne par LAMIRAND le Vendredi 16/09/2005 à 21:59

Bonjour à tous,

Je suis libéral classique et je suis le propriétaire du site action-liberale.org qui publie parfois les articles d'Alain Madelin entre autres.

Voilà ma carte d'identité.

Je suis généralement blasé du romantisme socialiste sur l'économie et le social et je me pose toujours la même question à la fin : malgré toutes les preuves de socialisme dur, de socialisme intermédiaire qui ont existé et qui existe dans le monde, comment est il possible de croire encore que le socialisme est une science sociale, une science économique et une espérance humaniste?

Bien sur, vous savez d'ou je viens, j'ai eu la franchise de vous le dire d'emblée, j'ai ma réponse parce que j'ai des yeux pour voir. Et un peu de mémoire sur le "bilan globalement positif du communisme" selon votre ami, de loin en loin, George Marchais, communiste et collabos du STO, c'est vrai.

Vous dites que vous êtes heureux de voir que l'économie peut être au service de l'homme. C'est bien, mais comment est-ce possible d'aborder l'économie d'une telle façon, comme si l'économie était une entité, une personne dont il faudrait attendre de la générosité, de la morale, de la compassion.

L'économie n'existe que par les hommes et les femmes qui font de la production et des échanges en fonction de leurs intérêts personnels. Ces intérêts personnels expriment tout à la fois la recherche de moyens pour satisfaire des besoins immédiats et des rêves futurs. Tous le monde n'a pas les mêmes besoins et n'a pas les mêmes rêves, c'est ce que l'on appelle la "poursuite du bonheur".

L'économie n'est pas une entitité dont il faut attendre des sentiments, des bons notamment, mais aussi des mauvais. L'économie n'a pas de sentiment parce que les sentiment sont individuels et humains (si  vous me permettez d'exclure le monde animal).

Dés lors, ce que vous nommez économie n'est qu'un ensemble d'actes de productions et d'échanges réalisés par des personnes qui ont des motivations particulières, qui peuvent converger (notamment pour la satisfaction des besoins premiers) mais qui sont particuliers notamment dans l'espérance. L'économie est faite par des gens qui ont une morale selon des règles qui ne sont pas commandées par un grand ordonateur, mais par la balance du choix de chaque individu.

Vous n'avez rien d'autre à espérer d'une économie que vous n'espereriez des individus qui la font, se pose donc la question de la "rééducation". Fonction bien connu du constructivisme socialiste avec ces dizaines de millions de morts. Changer l'homme pour changer la société pour changer le monde...voilà bien des conceptions logiques mais massificatrices et fortement criminelles à la lumière de l'expérience socialiste.

Vous ne pouvez changer les hommes contre leur volonté. Privez les de quelque chose, ils s'adapteront le temps de la privation avant que la nature première de l'intérêt particulier ne reprenne.

C'est ainsi que vous pouvez penser agir sur l'économie, en instaurant des contraintes et des lois sur les décisions prisent par ceux qui la font ou en concentrant dans l'Etat le plus grand nombre possible des décisions d'arbitrage (ce qui est d'une audace incroyable parce qu'il faudrait en plus que ceux qui dirigent l'Etat soient des visionnaires, sachant par avance qu'elle décision prendre afin, par exemple, de ne pas louper un arbitrage technologique en promouvant le minitel plutôt que le PC...). Vous pouvez effectivement contraindre, par la coercition toujours, les individus à obéir à des lois réputées justes et de noble cause humanitaire. De cette façon vous faites le pari de procurer des moyens matériels et de la démocratie socialiste (donc ce n'est pas de la démocratie : voir le combat de Solidarnosc pour devenir justement un syndicat "libre", c'est à dire différents des autres syndicats polonais du régime communiste) en échange de l'abandon par les gens de leur libre-arbitre, de leur libre choix, et si vous êtes sévères ou pas, de leur propriété.

L'économie c'est de la motivation de chacun à satisfaire ses besoins et son espérance. A partir du moment ou vous supprimer le libre-arbitre des personnes c'est pour les inscrire dans un catalogue de besoins pré-définit par vous. Avez vous encore la prétention de dire aux gens de quelle façon ils veulent vivre?

Alors bien sur, il y a la misère, mais nommez moi une économie socialiste riche s'il vous plait?

Que la lumière viennent à vous,

Claude Lamirand


Lutter contre la communication economique internationale par foue le Vendredi 30/09/2005 à 17:29

Si vous allez sur le site

http://www.heritage.org/research/features/index/country.cfm?id=France

vous verrez que la France est "mal placée".

On peut en rire, mais ce sont les critères liberaux de la pensée economique qui traduisent l'interêt d'un pays.

La lutte contre la pensée libérale passe aussi par des indicateurs plus "objectifs". L'indicateur de developpement économique est déjà un pas, mais il est insuffisant.

Par exemple, comparez l'imposition en France, où l'education et la santé sont peu chère, ou la retraite est comptée dans les prélevement aux USA où ces mêmes postes n'y figure pas est complètement faux.

Comparez les services rendus au niveau du PNB - qu'ils soient publics ou privés permettraient de retablir l'equilibre


Re: Re: L'économie n'est au service de personne...sauf de quelques uns! par Roger le Vendredi 14/10/2005 à 11:33

"Je suis libéral"
 Ma carte d'identité ne peut se résumer à une étiquette politique ou idéologique, mais le contenu de mon commentaire/réponse permettra de comprendre que je ne peux pas être Libéral et pourquoi.

"blasé du romantisme socialiste sur l'économie et le social "
On peut tout de même, au nom même de la poursuite du bonheur, au droit de rêver à un monde meilleur, préférer le romantisme socialiste au cynisme du libéralisme capitaliste de marché.

"bilan globalement positif du communisme"
A-t-on jamais fait le bilan du capitalisme? L'histoire montre pourtant sans aucun doute possible qu'il est à la source des grandes guerres, du pillage du tiers monde, de la famine endémique, et de quelques grandes catastrophes écologiques, et ça ne fait que commencer si j'ose dire...

"L'économie n'existe que par les hommes et les femmes qui font de la production et des échanges en fonction de leurs intérêts personnels."
D'accord avec cette définition qui montre bien que l'économie n'est qu'un moyen, dont les mécanismes sont déterminés par les hommes et qu'il n'y a pas de "lois naturelles de l'économie", mais seulement les règles que leurs imposent les puissances financières…au nom de leurs intérêts personnels.

"la balance du choix de chaque individu."
Presque d'accord, sauf sur un point fondamental.
L'individu  est une idée automystificatrice quand elle n’est pas conçue comme la perception de ma singularité, c'est-à-dire de ma différence au milieu de mes semblables (l’individu est le produit du différentiel entre des semblables et ne peut exister que parce qu’il y a les autres différents et ressemblants). A l’inverse, le social ne peut pas être séparé des individus qui s’y reconnaissent. Parce qu'en fait tout  humain est indissociablement un être singulier (individu) et un être social (appartenant à un groupe). Aucun être humain ne peut naître et survivre sans les autres. Dès avant sa naissance il participe d'une société, de son langage,de sa culture, de son histoire, etc…
Il n'y a jamais de choix individuel, comme il n' y a jamais de "réussite" économique (où autre) individuelle. Il y a des choix « égotistes », faits dans la négation de leurs conséquences possibles pour les autres (la négation des autres en fait). Ils sont le produit d’un résidu des pulsions infantiles caractérisées par le désir illimité (de toute puissance, de possession, etc…). 
La force indéniable du libéralisme est à mon avis lièe à ce que cette idéologie se fonde sur ce type de désir pulsionnel...précipisse sans fond (Abyme) dans lequel l'espèce humaine va probablement se perdre.

"Vous ne pouvez changer les hommes contre leur volonté"
C’est vrai, mais la question qui reste posée : que fait-on avec ceux qui non satisfait de l’état de l’homme et de la société veulent changer quelque chose ?Avec ceux pour qui le bonheur individuel n’a pas bien longtemps de sens et qui savent au fond que le bonheur n’est plein que lorsqu’on peut le partager ?
Que fait-on pour tous ceux qui ne peuvent se satisfaire du sens de la vie promu par une société dont le seul projet est de produire plus pour consommer plus, de travailler plus pour produire plus pour consommer plus pour pouvoir produire plus etc…Jusqu’à la mort.

"l'économie, c'est la motivation de chacun...le libre arbitre" 

Quel est le libre arbitre de l’individu dans une société de consommation infinie ?

 

"Il y a la misère...mais pas d'économie  socialiste riche"

Qu’est-ce que la richesse ? Chacun sait bien au fond que cela ne peut se réduire à la quantité d’avoir (le chanteur à chanté cela et n'a pas encor été exécuté!). La richesse déterminée par la quantité d'argent ou d'objets est borgne ; la richesse mesurée par un PIB qui comptabilise tous les chiffres d’affaires, même ceux générés par la spéculation, le crime organisé, la pollution, la maladie, les catastrophes, les guerres…Hé! bien...

cette richesse-là est bancale, est scandale,.. misérable en fait!

Voilà pourquoi je préfère le romantisme socialiste au cynisme libéral.

L'économie n'est qu'un moyen qui devrait être subordonné au Politique, c'est à dire qu'elle devrait être au service de tous et non à celui des quelques 5% de la population mondiale qui possèdent 80% des "richesses" produites dans le monde par les 95 autres%.


Re: Re: L'économie n'est au service de personne par Patrice le Jeudi 27/04/2006 à 15:26

Bonjour,

 

J’ai une question simple.

Pourquoi faut il que les libéraux mettent en exergue les vieux modèles communistes « George Marchais, communiste et collabos du STO »Ou pourquoi pas Lénine et les autres ? En fait comment ce fait il qu’une théorie « libéral » ait autant besoin de regarder l’autre « les méchants dinosaures » pour exister ? En fait je n’ai jamais entendu un libéral justifier cette théorie économique autrement.


Re: Re: Re: L'économie n'est au service de personne par jacques le Vendredi 23/06/2006 à 18:56

ayant une toute petite connaissance économique et politique

je suis de tout coeur avec les propos tenus

le liberalisme est contre l'épanouissement de l'homme en général

je me propose de présenter quelques idées pour réconciler le politique avec les citoyens.

suppression de la bourse

favoriser le marché obligatoire qui supprimerait la spéculation

supprimer ou encadrer les dépenses du président de la république

les ministres , les députés, les sénateurs,

les députés europeens

supprimer tous les avantages de ses messieurs qui coutent cher à la nation

prenons exemple sur les pays scandinaves

qui favorisent vraiement la démocratie


Re: Re: Re: L'économie n'est au service de personne par jacques le Vendredi 23/06/2006 à 20:01

ayant une toute petite connaissance économique et politique

je suis de tout coeur avec les propos tenus

le liberalisme est contre l'épanouissement de l'homme en général

je me propose de présenter quelques idées pour réconciler le politique avec les citoyens.

suppression de la bourse

favoriser le marché obligatoire qui supprimerait la spéculation

supprimer ou encadrer les dépenses du président de la république

les ministres , les députés, les sénateurs,

les députés europeens

supprimer tous les avantages de ses messieurs qui coutent cher à la nation

prenons exemple sur les pays scandinaves

qui favorisent vraiement la démocratie


La conscience d'une communauté de destin par jcm le Jeudi 06/07/2006 à 11:46

Vous écrivez :

"C’est l’incapacité à forger une croyance commune, une confiance réciproque qui barre les meilleures routes."

D'abord je n'aime pas ce terme de "croyance" qui réfère par trop à une une forme de pensée pour laquelle la subjectivité pourrait primer sur toute autre approche.

Plutôt que "croyance commune" je préférerais une "conscience partagée" d'un certain nombre de réalités.

L'une de ces réalités les plus importantes à ce jour est peut-être cette accroissement de la liaison de nos destins au cours de l'histoire, ou de l'évidence qu'ils le sont.

Il y a quelques siècles il aurait pu sembler raisonnable de penser que les destins des différentes populations du globe n'avaient que peu d'interdépendance, et aujourd'hui nous pouvons partager la certitude inverse.

Dégradation généralisée de l'environnement, réchauffement climatique et différents aspects de la mondialisation des échanges lient étroitement nos destins et il semble que nous allons avec un bel ensemble vers des problèmes majeurs, graves, auxquels personne n'échappera totalement.

Un profond manque de confiance réciproque est en effet visible partout, à tous les niveaux de la et des société(s) : c'est un phénomène très généralisé lié à notre individualisme grandissant, probablement.

Un individualisme qui nous permet de supposer que chacun est encore maître de son destin, mais rien n'est moins sûr !

Face à cette atomisation qui réfutera que nous devrions entamer d'importants efforts pour changer de nombreux modes de fonctionnement de notre (nos) société(s) serait-ce seulement pour limiter l'ampleur du réchauffement climatique en cours ?

Et chacun de penser que ces fameuses "lois de l'économie" s'opposent nettement à ce que nous puissions pratiquer certains de ces changements pourtant indispensables, ou que ces changements provoqueraient des bouleversements inadmissibles à divers titres.

Mais, comme vous le notez, la politique existe encore et peut encore avoir la haute main sur l'économie, avec la possibilité d'en faire évoluer la configuration, le régime, les paramètres.

Les différents dangers mondiaux que j'évoquais plus haut risquent de nous "faire sortir des rails" par les diverses façons qu'ils auront de se manifester, nous le savons, et nos économies pourraient subir de rudes coups.

Mais nous savons aussi que nous pouvons anticiper et peut-être éviter certaines crises, certains bouleversements à condition de le vouloir et d'agir résolument.

Il faut que chacun prenne rapidement conscience de cela, du danger ou des dangers qui nous menacent TOUS mais aussi de notre capacité d'action, et seule cette conscience partagée nous permettra d'accéder ensemble à une autre approche de la question économique : comment faire évoluer l'économie mondiale vers une meilleure préservation de nos chances globales de survie ?

Alors nous serons en majorité d'accord pour travailler en commun à mettre "les lois de l'économie" au service de notre survie, dans un objectif d'intérêt général de portée mondiale.

Ce jour là le politique aura repris tout son indispensable ascendant sur l'économique.

Il nous faut donc créer ensemble une sorte de nouvel art de vivre (Enjeu des présidentielles 2007 : la France en "locomotive" du Monde !), initier une sorte de renaissance mondiale qui passe par une sérieuse révision des paramètres économiques de base de nos sociétés : Politique économique, sociale et industrielle : inventer une autre croissance
.

Déplorons donc le manque d'imagination, d'envergure et de clairvoyance de la plupart des prétendants aux trones de la république...


aucun par Boijoux le Jeudi 19/10/2006 à 11:19

Je partage assez bien cette orientation mais.

Dans cette article revient souvent le mot croire. Est-ce que croire est a-venir, ici et maintenant ? Qu’est ce qui est ici et maintenant ? qu’est qui est à venir ? Qui parle : celui qui va bien ? Qui se tait : celui qui souffre ? Je veux bien admettre que la foi soit respectable et que sa problématique opposable au savoir n'a pas à donner une réponse unique. J’ai cru à l’enfer et au paradis et aux lendemains qui chantent. Et j’ai chanté avec les autres, mais aujourd’hui je déchante, alors l’espoir...

Ce n’est qu’une question de temps, de contraction du temps présent-avenir, aujourd’hui-demain. Il me semble pourtant qu'il faut aller vers l’affirmation raisonnable que la souffrance du présent doit l'emporter sur l'espérance et le bien être a-venir. Attendre des lendemains qui chantent ? Non et le « non » au TCE le disait en substance . STOP. La souffrance d’une part trop grande du corps de la communauté humaine dans le monde, et le monde commence  ici et maintenant, n’est plus admissible. Il faut réprimer et interdire, non les individus mais les lois politiques et économiques qui décident de ces choix qui élabore cyniquement la souffrance.

Contre une croissance et une compétition épuisantes.

Pour dire simple et en colère (sans doute). Je (et comme le propose Rimbault, je, est un autre) choisirais en 2007, ici et maintenant les décisions politiques qui préfèreront  les besoins à la spéculation, l’usage à la propriété - la politique foncière en fait partie, les politiques publiques aussi. Des décisions économiques qui apporteront des solutions immédiates et progressives aux questions : de nutrition, de santé ici et ailleurs, à une production de biens de consommation qui n’épuise, ni les hommes, ni la planète et qui se recentre raisonnablement sur le nécessaire et non la spéculation et les gaspillages, sur les savoirs (école/culture/informations démocratiques) et non sur la communication, sur la dignité de tous et non sur le mépris (qu’il relève de l’innocence ou de l’indifférence). Il ne s’agit plus de croire un mieux a-venir, de le vouloir. Non, il s’agit de faire une priorité immédiate, à l’instant du choix politique à : l’insupportable. Ce n’est peut-être qu’une question de mots.

Et en effet c’est bien une question de maux.


Les matins de France Culture par Alain Ricaud le Jeudi 19/10/2006 à 13:37

Cher Jacques Généreux,

Nous sommes de fidèles auditeurs des matins de France Culture animés par Nicolas Demorand et depuis la rentrée, par celui qui voudrait être son émule Ali Baddou.
Nous sommes outrés de la façon dont il vous a traité ce matin en ne jouant pas son rôle d'animateur mais plutôt de procureur. Nous sommes en parfaite communion de pensée avec ce que vous dites et ce que vous écrivez et nous espérions que vous auriez tout le loisr de faire passer votre message dans une telle émission où le temps est accordé.
Hélas, votre mésaventure de ce matin nous a profondément choqués, tant de la part d'Ali Baddou que de Alain Gérad Slama (... l'explication de l'individualisme qui viendrait de trop d'égalité, ... le masque est tombé !) .
Comment se fait-il que dans une émission de gens cultivés, face à un discours qui sort du politiquement correct, on ne soit plus capable d'écouter le point de vue del'invité. Ali Baddou aurait-il une quelconque inimitié à votre endroit  ?
Si vous avez une explication, on sera ravi de l'entendre. De toute façon nous avons bien l'intention de signaler à France Culture que Ali Baddou est clairement sorti de son rôle d'animateur.
Bien à vous et continuez sur cette voie; de très nombreux français vous entendent.
Alain et Pascale Ricaud


Re: Les matins de France Culture par J-Genereux le Dimanche 22/10/2006 à 16:55

Merci  pour votre soutien chaleureux.
Rassurez-vous, je ne redoute aucun mauvais traitement et je n'éprouve aucune espèce de stress face à l'agressivité verbale, tant que j'ai la tranquille et simple certitude de faire mon devoir. J'ajoute qu'il faut porter au crédit d'Ali Baddou le fait que son attitude très interventionniste a le mérite de permettre à son interlocuteur de manifester la force de ses convictions et de son caractère. Ali Baddou n'a aucune inimitié à mon endroit. Il m'a fait au contraire l'amitié de m'inviter dans une émission très recherchée et de m'offrir ainsi l'occasion de faire connaître mon dernier ouvrage. Il a le droit de ne pas partager mes vues et même de manifester cette divergence. L'inimitié réelle consisterai à me priver d'antenne. Or au lieu de cela Ali Baddou m'a ouvert une tribune publique d'une heure trente et je lui en suis reconnaissant. France Culture m'ouvre à nouveau son antenne le mardi 24 octobre... On ne peut donc vraiment pas dire que je suis maltraité. En intervenant dans les médias, je ne m'attends pas à un acceuil nécessairement bienveillant à l'égard de mon propos. Je m'attends à des critiques, à des attaques, à des incompréhensions, etc., avec la plus grande sérénité, et aucune hostilité ne peut m'atteindre, pour deux raisons : 1°) je ne me bats pas pour moi, mais pour ceux qui n'ont pas accés à la parole publique et pour qui il est urgent de promouvoir une culture et une société plus humaine. 2°) Mes analyses ne sont pas des "humeurs" fragiles, mais le résultat de plus de trente ans d'étude et de réflexion, et je crois que, face aux petites phrases de chroniqueurs pressés qui ne m'ont même pas lus, c'est la solidité et la profondeur de mon propos qui se trouvent mises en valeur.
Cela-dit, il est clair que la promotion d'idées progressistes ne peut aujourd'hui compter sur le soutien des chroniqueurs en question. C'est pourquoi je compte sur bien mieux que cela : votre soutien, le soutien des lecteurs et le bouche à oreille entre citoyens. Ce sont eux qui en assurant le succès des livres progressistes obligent finalement tout le monde à en parler. A vous de jouer donc. Vous pouvez télécharger sur mon site http://genereux.fr ou sur le site http://dissociete.fr, un doc de 2 pages présentant La Dissociété et l'envoyer à vos amis en leur recommandant cette lecture et de faire à leur tour la même chose auprès de leurs relations. Je suis désolé de me transformer ainsi en VRP de mon oeuvre. Mais a-t-on le choix de faire autrement ? Dois-je compter sur TF1 pour faire la promotion de mes idées ou sur mes concitoyens ? Poser la question c'est y répondre. Les idées des néolibéraux disposent de gros moyens financiers pour assurer leur promotion. Moi je ne dispose que de mes droits d'auteurs pour financer les déplacements que je fais pour aller à la rencontre des gens, pour répondre aux demandes des associations qui n'ont pas de moyens, pour consacrer du temps à la recherche, etc. Il n'y a pas de raisons de laisser la loi du marché fonctionner au seul bénéfice de ceux qui la mettent au service de leur seul intérêt et d'un projet de dissociété inhumaine.
amicalement
Jacques Généreux


Que faire pour que le candidat socialiste soit de gauche ? par Electrice inquiète le Samedi 21/10/2006 à 15:50

J'ai toujours voté à gauche. J'ai souvent voté socialiste. Si cette fois je dois choisir entre Mme Royal ou M. Sarkozy, je vote blanc.

"Les matins de France Culture" du 19 octobre 2006 : émission dans laquelle vous pouvez presque être interdit de parole. J'ai retenu qu'il faut surtout bien prononcer le nom de l'animateur A. B. (j'ai peur de mal écrire son nom et son prénom). J'ai retenu qu'il ne faut pas avoir d'autre opinion que les messieurs qui vous entourent. Retenez que nous avons  tout de même réussi à vous entendre et à partager  vos opinions.


Re: Que faire pour que le candidat socialiste soit de gauche ? par J-Genereux le Dimanche 22/10/2006 à 17:08

Merci à vous aussi, électrice inquiète, pour votre soutien. Je vous renvoie à la réponse ci-dessus pour ce qui concerne France Culture. Je partage votre inquiétude et c'est pourquoi je me bats pour l'investiture de Laurent Fabius. Mais dans le cas où l'élection opposerait N. Sarkozy et S. Royal, je n'hésiterai pas à voter pour Ségolène. Ce n'est pas parce mon idéal n'est pas représenté que je peux rester neutre, et laisser aux autres le soin de choisir à ma place. Durant la campagne je ne manquerai pas de dire ce que je pense sur ce qu'est un vrai projet socialiste et la seule et bonne façon de battre la droite, quel que soit le ou la candidate de mon parti. Je publierai même un petit livre en février pour l'expliquer, même si cela doit déranger le ou la candidate. Cela, c'est mon devoir d'intellectuel engagé. On ne censure pas ce qui doit être dit, au prétexte de ne pas gêner son camp. Je crois que mentir, même par omission, est la plus sure façon de desservir mon camp. Mais en même temps, mon devoir de citoyen sera toujours de choisir le candidat de la gauche, même si ce n'est pas celui que j'aurais souhaité. Je dis ce que j'ai à dire, mais je fais aussi ce que j'ai à faire.
Amicalement. Jacques Généreux


Question de point de vue... par Tristan le Vendredi 24/11/2006 à 02:36



Bonjour,

Je suis moi aussi un Libéral, pas ultra qui ne veut rien dire, pas un capitaliste, que je ne déteste pas, mais dont je n'ai aucuns points communs. À dire vrai, j'étais même socialiste dans le temps, le temps des 20 ans, le temps ou l'on se dit que son père qui vote pour Mitterrand doit bien avoir raison...

Avec ce temps qui file, on réfléchit, on s'interroge, on analyse. Avec le temps on s'aperçoit que le socialisme qui se veut tant humain, n'a rien fait pour les millions de chômeurs depuis 20 ans, que c'est un 1983 que la pauvreté est revenue dans notre beau pays, que les Français se sont crus au-dessus des autres, qu'ils n'ont plus regardé objectivement leurs conditions et le fonctionnement de leurs voisins, que Mitterrand connaissait aussi bien l'économie que moi je connais la plomberie, qu'il a cru, à perte, qu'un état pouvait diriger son économie et non le contraire.

Je suis libéral, car je pense que l'homme, l'individu doué de sens et d'intelligence, doit être au coeur de tout, qu'il est le seul responsable de sa vie, de sa condition, de ses succès et de ses déceptions. Je ne demande rien à personne, je n'ai jamais été au chômage, je n'en veux pas à l'état ni à mes voisins, ni aux immigrés, ni à l'Europe, je n'ai jamais cherché à faire porter le chapeau. Je n'ai jamais touché quoi que ce soit de cet état providence. J'aime à me dire que je n'ai pas besoin de lui, mais plutôt qu'il a besoin de moi. Le socialisme par contre met l'homme dans des boîtes, des corporations, des couches, des strates, des petites cases étiquetées. On n'est qu'un numéro d'électeur, point. L'homme doit rester libre et créer les conditions de son bonheur, il n’en sera d'ailleurs que plus fier, ce n’est pas à l'état de le faire pour lui. Hugo disait. Il court, tombe et se relève roi. En France pays de l'égalité parfaite, on ne peut malheureusement pas se relever, l'échec est devenu mortel. L'état compte tellement sur nous qu'il nous permet plus d'essayer. On doit rentrer très rapidement dans le moule pour payer les cotisations qui serviront aux légumes comateux de la star'Ac qui sans boulot n'ont pas d'autres perspectives. Oui, je préfère qu'une personne travaille, quitte à avoir un petit boulot que chômeur, d'ailleurs le Danemark impose aux chômeurs de donner une journée de travail par semaine à la collectivité.

Maintenant Libéral ne veut pas dire, raciste, anti écologiste, anti social, profiteur, anarchiste, ou même proche de Sarkozy, que je déteste tout autant que Ségolène Royal.

Je veux simplement un monde meilleur, où les hommes vivront de leur travail et non des aides de l'état. Un monde qui ne m'impose pas comment vivre ou respirer, où fumer, que boire. Un monde qui me permet de changer de vie, changer de travail très facilement, car la mobilité dans le travail est une vraie richesse, un monde où l'état n'est là que pour réguler et non imposé un modèle que je devrais suivre, un monde où le professeur ci-dessus (Bruneau Laurent) n'existerait pas car contraire à la liberté de penser de mes enfants. Dans le monde laissé en héritage par Mitterrand, on étouffe, on ne vit plus, on ne fait que survivre.


Re: Question de point de vue... par David munzenze le Vendredi 12/01/2007 à 17:38

Est-ce un pays qui est sous l'embarquement économique est-il un pays mort ou pas? est-ce le politique et l'écomie éxiste il un interindépendance ou pas?


Re: Question de point de vue... par LB le Mardi 08/04/2008 à 09:37

Question de point de vue en effet...
Pour construire une reflexion solide, il faut des bases. De même qu'avant de parler, il a fallu apprendre un langage. Quand je donne à lire ce livre à mes élèves, parmi d'autres, je leur donne des outils intellectuels pour réfléchir par eux mêmes, et donc alimenter "leur liberté de penser". Rien de plus illusoire que la liberté de celui qui n'est pas informé !
Bien cordialement
LB


Re: Question de point de vue... par Kirikou le Vendredi 18/04/2008 à 22:06

"un monde où le professeur ci-dessus (Bruneau Laurent) n'existerait pas car contraire à la liberté de penser de mes enfants."

Ah le beau libéral ! Mais précisément, monsieur, ce professeur exerce la liberté de penser de vos enfants, suffisamment abreuvés, si ce n'est abrutis, des thèses (néo)libérales si profondément ancrées et rabachées partout tout le temps, et que la moindre personne n'ayant pas spécialement de connaissances en économie pense être la vérité absolue.
Comme vous le dites vous-même, un temps vient où l'on réfléchi, s'interroge. Il en sera de même pour vos enfants, je l'espère, et dés lors ils pourront se faire leur avis sur les thèses libérales. Encore faut-il, pour se faire un avis, avoir un contre-point. Quel autre outil qu'un livre exprimant une critique de ces "lois" pourrait être plus approprié ? 

Le libéralisme économique s'accorde mal de la critique. Il est intéressant de noter que les libéraux se disent tous libres de pensée, sans s'apercevoir, ou faisant mine de, que toute la politique économique d'aujourd'hui est imprégnée, transpercée, des thèses libérales (le PS y compris, même si pas suffisamment à votre goût), que précisément la pensée économique libérale est une redoutable machine de conditionnement et de prêt-à-penser qui a su pénétrer toutes les têtes. Il est intéressant de noter que ces libéraux accusent systématiquement les voix discordantes, les esprits critiques, de n'être que des êtres endoctrinés, aveuglés. Votre phrase concernant le professeur de SES illustre ce fait à merveille, l'accusant de formater les esprits de vos enfants quant il tente de leur donner les moyens de réfléchir.

"Je n'ai jamais touché quoi que ce soit de cet état providence".
Vous n'avez donc jamais mis vos enfants à l'école publique, vous n'êtes donc jamais aller dans un hôpital public, entre autres choses que vous procure ce Léviathan ?

Vous vous plaisez à revendiquer le fait d'être libre, de mettre l'homme au centre de tout, aimez faire référence à Georges Marchais (cf le post du responsable du site "Action-libérale"), bon stalinien au demeurant, réduire l'humain socialiste à un singe votant incapable de créer "les conditions de son bonheur".
Soit, mais permettez moi un doux rappel. Milton Friedman, votre cher et tendre, était un excellent ami de cet autre cher et tendre qu'était Augusto Pinochet. Dois-je prendre la peine de vous rappeler toute la considération qu'avait ce chef-d'orchestre du "miracle chilien" cher aux libéraux, pour l'homme, pour sa liberté ?


une économie de systèmes par Loyat Jacques le Lundi 11/08/2008 à 14:18

Monsieur,
Cher collègue,

Je viens de lire avec intérêt votre ouvrage "Les vraies lois de l'Economie" qui porte une critique radicale et salutaire des thèses dominantes. Félicitations.
Travaillant dans le domaine de l'agriculture (des agricultures - avec le CIRAD actuellement sur un projet d'observatoire des agricultures du monde - histoire de rendre compte de la diversité des situations) je suis très sensibilisé à l'approche en terme de systèmes, concept que vous n'abordez pas dans votre ouvrage. Il me semble que c'est une voie qui permet de casser les modèles qui se veulent généraux (comme le MEG). La viabilité des systèmes est alors en question. Je me permets de copier ci-dessous (n'ayant pas la possibilité d'attacher un fichier à ce courrier) un document de travail sur la viabilité des sytèmes adaptatifs complexes.

Et seulement trois remarques :

1 - Le désquilibre général (p73 et suiv.) : si l'on réfute la téhorie de l'équilibre général (ce que j'ai fait dans le cadre d'une thèse soutenue en 1995), peut-on pour autant parler d'une "contre thèse" de déséquilibre général (votre loi n° 3) ? Ne risque-t-on pas de tomber dans le même travers d'une loi de fonctionnement qui serait générale, fut-elle du déséquilibre ? D'aileurs, ce que vous écrivez dans cette partie ne reflète pas vraiment une prétendue loi du déséquilibre général. 

2 - Sur la justice et l'égal accès aux moyens externes ( p. 119) : pour reprendre encore l'exemple de l'agriculture, l'accès à la terre constitue un moyen de production essentiel auquel est liée la rente foncière. Nous somme ici dans le cadre d'une ressource donnée et limitée. Si la question de la répartition et de la justice se pose (par les réfomes agraires notamment), pour autant on ne peut imaginer un accès pour tous de manière assurée.

3 - La compétition entre les nations (p 149) : remarque importante et iconoclaste dans le contexte. J'ai l'habitude de l'appliquer non pas aux Nations mais aux agricultures, ce qui me conduit à demander une exception agriculturelle à l'OMC. Mais vous allez encore plus loin.
 http://www.cgiar.org/pdf/france_cgiar_ENG_chapter3.pdf


Avec toute ma considération

Jacques Loyat





 


Les Vraies Lois de l'Economie par blg le Mardi 26/08/2008 à 15:59

C'est avec beaucoup de plaisir que j'ai lu votre mise en perspective historique de la théorie économique. J'ai tout de suite adhérer à vos Lois, qui formalisent, en fait, le fond de ma pensée. Seule la conclusion me laisse sur ma faim, car je souhaiterai un véhicule plus rapide pour s'opposer à l'égémonie du néolibéralisme.


Mille Bravo !!! par Roland B le Mardi 11/11/2008 à 23:17

Jacques Généreux,

Je viens de terminer de lire votre livre. Mille bravo pour les idées et pour la pédagogie dans ce livre. Beaucoup de questions restent également posées par votre livre et qui mérite développement et débat.

Un très beau livre et qui restera pour moi une référence.

Je vais transmettre les références de votre livre à un ami député PS. En espérant qu'il prenne le temps de lire avant ou après le Congrès de Reims.

Il y a là un contenu qui peut poser le PS en véritable alternative de la politique actuelle, des arguments qui sont très sûrs, pour une politique du développement plutôt que de la seule croissance économique.

Encore bravo et merci beaucoup.

Cordialement

Roland


Félicitations par Knoden le Jeudi 10/02/2011 à 17:54

   Félécitations pour le bel ouvrage que vous avez écrit sur l'économie actuel avec un bel esprit de chercheur: sens de la critique, souci de justesse, bonne vulgarisation, humour je pense, bien que ça ne vaut pas Guy Devos...
Un Belge qui commence a rencontrer des français intéressants...je commençais à désespérer :-)
NB. La prétention est la mère des défauts et la modestie la mère des qualités.(Moi). Je commence à me franciser...


quel serait le montant d'un salaire égalitaire dans un république de gauche par tony.morris le Mardi 04/10/2011 à 17:27

Bonjour,
J'aurais souhaité savoir si on devait avoir un salaire égale, tous : chomeurs et travailleurs et patrons ...
Mais aussi on gardant education gratuite, santé gratuite, logements sociaux, retraites, culture, .....

Le montant serait de combien ?
Merci d'avance.


Un problème de marketing sur le livre : "Les vraies Lois de l'économie" par Maisons le Samedi 26/11/2011 à 12:12

Bonjour,
J'ai failli ne pas acheter ce livre, le "Prix Lycéen" me laissant à penser qu'il s'agissant d'un manuel scolaire ! Or, il s'agit de tout autre chose et moi qui suis passionné d'épistémologie, j'y ai trouvé mon compte. Alors attention ... éviter peut être de mettre trop en avant cette distinction qui, aussi honorable soit-elle, risque de faire manquer à ce livre son coeur de cible.
Ce petit conseil mis à part, je voudrais dire à Jacques Généreux toute mon estime et ma sympathie. Rêvant de concilier mes propres réflexions et pratiques (voir mon livre : "Le coaching stratégique - Pilotage et transformation des entreprises et des organisation - Editions MAXIMA" et une  réfexion économique plus large et étant béotien en économie, je lui demanderais bien, si j'osais, de s'associer à mon projet ... une bouteille à la mer !
Alea jacta est !


Production de biens par colas le Samedi 24/03/2012 à 11:06

                        Bonjour, Monsieur Genereux.

C'est en écoutant vos propos hier sur TV sénat, exprimant une philosophie rare en politique que j'ai pris l'intiative de vous soumettre un texte que j"avais transmis par Mail envoyé sur site du PS le 6 fev 2012 et resté sans un mot de reçu ou réaction de leur part 
                               .........................................................
                    L'obsolescence programmée des produits industriels
Dans l’argumentation écologique manque l’analyse de la production des biens d’équipement.
Si l'on veut réduire les nuisances de production intensives, il faut casser la dictature du profit imbécile dans ces activités.
Actuellemnt, le bon ingénieur, le chouchou du patron, ce n’est pas celui qui propose une amélioration de la qualité du produit mais celui qui remplace un élément robuste par un élément moins solide mais moins coûteux. Peu importe que les nouveaux éléments lâchent après une courte utilisation et qu’ils puissent même comporter des risques divers pour l’utilisateur…
                                 Il faut casser cette absurdité !
           Si l’on encourage fiscalement les produits dont la garantie d’utilisation normale est portée à 2, à 3 ans ou plus, on réduit les volumes de production et ainsi :
1- On gagne en pollution d’où: moins de déchets, de rejets divers, de consommation de matériaux issus d’opérations polluantes (extraction, raffinage, traitements,...).
2-On consomme moins d’énergie de fabrication.
3-On réduit les dépenses des ménages relatives à l’achat renouvelé de ces équipements
4-On réduit la quantité d’heures de travail actuellement liées à ces renouvellements artificiellement accéléré.
5-Ces quantités de travail peuvent être consacrées à des activités concourant à une meilleure qualité de vie socioculturelle, par exemple.
6-On crée aussi des emplois pour couvrir les éventuelles défaillances survenant sur des produits sous garantie prolongée et dans les organismes chargés des contrôles qualité.    
                 …………………………………………………………………………………. 
Il faudrait aussi que soit beaucoup plus diffusée votre philosophie politique sur la qualité de la vie en
remplacement d'une cuture de possession renouvelée de biens de prestige et de force apparente.
                  Cordialement  à vus     AF Colas
  


AIDE FINANCIER A DES PERSONNES par ERIC ROGER THOMAS le Dimanche 23/08/2015 à 13:10

Plus de soucis pour vous maintenant car je suis là pour vous aider.Savez vous que beaucoup de personne dans le monde veulent réaliser beaucoup de projet pouvant créer des milliers d'emplois? mais n'ont pas de moyen financier pour débuter leur projet. Je pense vous aider avec un financement rapide et fiable.Je dispose d'un capital qui servira à octroyer des prêts particulier à court et long terme allant de 1000 à 8.000.000 € à toute personne sérieuse voulant de ce prêt. 2% d'intérêt l'an selon la somme prêté car étant particulier je ne veux pas violer la loi sur l'usure. Vous pouvez rembourser sur 1 à 30 ans maximum selon la somme prêté. C'est à vous de voir pour les mensualités. Je ne demande qu'une reconnaissance de dette certifiée manuscrite et aussi quelques pièces à fournis. Si vous intéressez veuillez me contacter par mail : ericrogerthomas236@gmail.com
Cordialement !
Mr ERIC ROGER THOMAS


Offre de prêt par laurent le Samedi 17/10/2015 à 19:25

 Offre de prêt

j.laurentbourguier@gmail.com
Plus de soucis pour vous maintenant car je suis là pour vous
aider.Savez vous que beaucoup de personne dans
le monde veulent réaliser beaucoup de projet pouvant créer des
milliers d'emplois ? mais n'ont pas de moyen financier pour
débuter leur projet. Je pense vous aider avec un financement rapide
et fiable.Je dispose d'un capital qui servira à octroyer des prêts
particulier à court et long terme allant de 5000 à 10.000.000€ à toute
personne sérieuse voulant de ce prêt. 2%
d'intérêt l'an selon la somme prêté car étant particulier je ne veux pas
violer la loi sur l'usure. Vous pouvez rembourser sur 6 à 20 ans
maximum selon la somme prêté. c'est à vous de voir pour les
mensualités. 
Contactez- nous uniquement par mail : j.laurentbourguier@gmail.com


Prêt Sérieux Et Rapide Email : brosselard-gerard06@outlook.fr par brosselard le Samedi 20/02/2016 à 19:30

 Mr:BROSSELARD GERARD,Offre de prêt entre particulier sérieux et rapide 48heure en France ,contacter moi pour plus d'information e-mail, Réponse rapide: ( brosselard-gerard06@outlook.fr ) , je vous offre un prêt de ( 1.000€ a 500.000€ ) à toutes personnes capable de le rembourser avec intérêt au taux d’intérêt est de 2% l'an selon le montant demandé.Voici les domaines dans lesquels je peux vous aider : Prêt Financier - Prêt immobilier -Prêt à l'investissement - Prêt automobile - Dette de consolidation - Rachat de crédit - Prêt personnel -Vous êtes fichés .

particulier en France  |  Belgique |  Espagne |  Suisse |  Estonie |  Canada |  Portugal |  Irlande |  Italie |  Guyane  | French Polynesia | Guadeloupe | Martinique | Guyane | La Reunion | Saint-Pierre-et-Miquelon | Mayotte | ROMILLY-SUR-SEINE | SAINT-PERAY | BLOTZHEIM | Burundi | ,
 
Sur quelle site aviez vous trouvez mon annonce; ....................... ? 
 
Si vous êtes vraiment dans le besoin d'un prêt essayer de me contacter. 
 
E mail : brosselard-gerard06@outlook.fr
 
Merci de bien vouloir me répondre
 
Mr,BROSSELARD GERARD


OBTENEZ VOS CRÉDITS EN TOUTES SÉCURITÉ par Sausse le Mercredi 27/04/2016 à 13:28

 OBTENEZ VOS CRÉDITS EN TOUTES SÉCURITÉ

 
Je remercie tous ceux qui témoignent des vrais prêteurs sur les réseaux sociaux. Ma mère a entendue parlée de cette Mme SAUSSE Josiane auditrice de banque français en retrait, après l'avoir contacté elle a eu son prêt de 9.000€ sans aucun problème chez elle  parce qu'elle avais fais des prêts à sa banque et qu'elle n'arrive pas à rembourser en plus elle était fiché à sa banque et vue qu'elle avais besoin d'argent en urgence pour son projet et solder ses dettes à sa banque puis relancer son activité .Franchement, elle a été tout à fait satisfait au bout de 72 heures puis en a parlé à plusieurs de ses collègues qui ont également reçu des prêts chez cette Mme SAUSSE sans avoir de soucis car ses conditions sont très avantageuses. Elle fait des prêts de 5000 euros à 500.000 Euros avec un taux d'intérêt 3% remboursable de 2 à 40 ans. Je vous laisse l'adresse pour envoyer vos demandes. Contactez-la vous qui êtes dans le besoin d'un prêt urgent .
 
Email:  saussejosiane@live.fr
 
 
Mme:SAUSSE Josiane
 
N.B.: Passez le message pour aider ceux qui sont dans le besoin.


OBTENEZ VOS CRÉDITS EN TOUTES SÉCURITÉ par Sausse le Mercredi 27/04/2016 à 13:29

 OBTENEZ VOS CRÉDITS EN TOUTES SÉCURITÉ

 
Je remercie tous ceux qui témoignent des vrais prêteurs sur les réseaux sociaux. Ma mère a entendue parlée de cette Mme SAUSSE Josiane auditrice de banque français en retrait, après l'avoir contacté elle a eu son prêt de 9.000€ sans aucun problème chez elle  parce qu'elle avais fais des prêts à sa banque et qu'elle n'arrive pas à rembourser en plus elle était fiché à sa banque et vue qu'elle avais besoin d'argent en urgence pour son projet et solder ses dettes à sa banque puis relancer son activité .Franchement, elle a été tout à fait satisfait au bout de 72 heures puis en a parlé à plusieurs de ses collègues qui ont également reçu des prêts chez cette Mme SAUSSE sans avoir de soucis car ses conditions sont très avantageuses. Elle fait des prêts de 5000 euros à 500.000 Euros avec un taux d'intérêt 3% remboursable de 2 à 40 ans. Je vous laisse l'adresse pour envoyer vos demandes. Contactez-la vous qui êtes dans le besoin d'un prêt urgent .
 
Email:  saussejosiane@live.fr
 
 
Mme:SAUSSE Josiane
 
N.B.: Passez le message pour aider ceux qui sont dans le besoin.


par CARROUGEAU le Mercredi 04/05/2016 à 12:07

jeanpaulcarrougeau001@gmail.com
 
Offre de prêt très sérieux entre particulier en France
 
Bonjour Mr/ Mme
Je me nomme Mr CARROUGEAU JEAN-PAUL je suis un administrateur maritime .J'octroie de crédits à toutes personnes sérieuse pouvant rembourser , si vous vous sentez dans le besoin ou dans le problème d'argent je suis disposé d'un capital qui servira à octroyer des prêts particulier à court et long terme allant de 1000€ à 900.000€ , n'hésitez pas de me contacter. je fais des prêts à court et à long terme avec intérêt bien déterminé et une durée de remboursement abordable. Il est formellement interdit aux malhonnêtes de répondre et je suis particulier et je fais des prêt entre particulier donc je suis venu pour vous aider à régler tous vos problèmes de financement . Vous aurez votre prêt sans soucis et rapidement puis que je suis assez expérimentez et sérieux . Vous avez ma parole.je fais le prêt il y a 20ans . Donc je vous rassure de ma bonne fois. Contactez-moi par mail: jeanpaulcarrougeau001@gmail.com
 Cordialement


prêt et aide financière investissement par prêt et aide financière investissement le Jeudi 16/06/2016 à 04:24


Bonjour,
Je me présente je suis angelette perillard, françaisE d'origine réunionnaise
âgé de 61 ans docteur en économie résident en France à Lit-haire.Je
vous contacte juste pour vous proposer mes services d'octroie de
crédit d'argent partout en France. Je prête d'argent aux particuliers
pour leur permettre de concrétiser leurs projets ou de racheter leurs
dettes et je perçois en retour un intérêt raisonnable. Mes services
concernent tous les particuliers, qui ont besoin d'argent, ou qui sont
même interdits bancaires ou ceux dont les dossiers sont souvent
rejetés par les banques. Il s'agit d'un crédit d'argent faire de
particulier à particulier sans intervention de la banque à un taux
moins onéreux. Trois jours seulement suffisent pour monter votre
dossier de prêt et toucher le bout du tunnel. Si vous avez réellement
besoin d'emprunter d'argent, contactez moi : angeletteperillard@gmail.com moi pour plus de détails.

Merci de votre compréhension   


avez besoin d'un prêt par jeanne le Vendredi 24/06/2016 à 05:02

 Je souhaiterais partager une joie immense qui m'anime depuis que j'ai rencontré ce Mr;c'est Mr lopez jeronimo qui m'a octroyé un prêt de 20.000 XPF à un taux de 2 % à moi et à plusieurs de mes collègues. , j'ai connu cette dame honnête et généreux qui m'a permis de réaliser mes rêves. Vous qui avez besoin d'un prêt veuillez le contacter par mail :

Courriel : lopezjeronimo01@outlook.fr
 


Offres de prèt entre particulier par Tita le Vendredi 24/06/2016 à 17:13


Bonsoir Monsieur , Madame

Plus de soucis pour vous maintenant car je suis là pour vous aider.Savez vous que beaucoup de personne dans le monde veulent réaliser beaucoup de projet pouvant créer des milliers d'emplois?  mais n'ont pas de moyen financier pour débuter leur projet. Je pense  vous aider avec un financement rapide et fiable.Je dispose d'un capital qui servira à octroyer des prêts particulier à court et long terme allant de 2000€ à 8.000.000 € à toute personne sérieuse voulant de ce prêt. 2% d'intérêt l'an selon la somme prêté car étant particulier je ne veux pas violer la loi sur l'usure. Vous pouvez rembourser sur 1 à 30 ans maximum selon la somme prêté.c'est à vous de voir pour les mensualités. Je ne demande qu'une reconnaissance de dette  certifiée manuscrite et aussi quelques pièces à fournis Contactez- nous uniquement par mail: tita.fernanda2001@gmail.com

Pas de sérieux s'abstenir


Besoin d'un prêt? Nous sommes là pour vous aider! ecrivez nous par hermant le Mercredi 10/08/2016 à 22:21

Besoin d'un prêt? Nous sommes là pour vous aider! ecrivez nous 

Ce message est adressé a ceux qui sont dans des besoins financiers.
Vous êtes particulier, honnête et de bonne moralité. Vous êtes
fatigués d’être rejeté par les Banques et vous pensez qu'il n'y a plus
d'issu pour vous. Vous disposez d'un revenu pouvant vous permettre de
survenir à vos mensualités? Je mets à votre disposition un prêt
compris 5000€ et 5.000.000.000€ à des conditions très simple à toutes
personnes pouvant rembourser a un taux d'intérêt de 2%. Je ne fais pas
de l'usure sur prêt, d'ailleurs la loi l'interdit. J'offre des crédits
à court, moyen et long terme et une durée de remboursement abordable.
Alors la solution est là. Maintenant veuillez me Contacter par mail
pour plus d'infos: finance.hermant@gmail.com  
 
Merci et en attente de votre courriel pour vous aider


Besoin d'un prêt? Nous sommes là pour vous aider! ecrivez nous par hermant le Mercredi 10/08/2016 à 22:22

Besoin d'un prêt? Nous sommes là pour vous aider! ecrivez nous 
Ce message est adressé a ceux qui sont dans des besoins financiers.
Vous êtes particulier, honnête et de bonne moralité. Vous êtes
fatigués d’être rejeté par les Banques et vous pensez qu'il n'y a plus
d'issu pour vous. Vous disposez d'un revenu pouvant vous permettre de
survenir à vos mensualités? Je mets à votre disposition un prêt
compris 5000€ et 5.000.000.000€ à des conditions très simple à toutes
personnes pouvant rembourser a un taux d'intérêt de 2%. Je ne fais pas
de l'usure sur prêt, d'ailleurs la loi l'interdit. J'offre des crédits
à court, moyen et long terme et une durée de remboursement abordable.
Alors la solution est là. Maintenant veuillez me Contacter par mail
pour plus d'infos: finance.hermant@gmail.com  
 
Merci et en attente de votre courriel pour vous aider


Offre de prêt entre particulier sans aucun frais à payer à l’avance par Euro finance le Lundi 17/10/2016 à 01:33


Bonjour Monsieur & Madame
   
    Particulier France , Suisse, canada, Belgique portugais italien français Brésil et n’importe où dans le monde entier, pour vous qui êtes fichés, interdits bancaires et si vous n’avez pas la faveur des banques et vous avez besoin de prêter de l’argent entre particulier, nous aidons les gens sérieux et honnêtes, qui peuvent rembourser le prêt dans le temps normale qu’ils veulent . Nos offre sont à partir de 5000 € a 5.350.000 €, avec des conditions très simple et sans problème.

    Nous faisons aussi des investissements et des prêts entre particulier de toutes sortes . Nous offrons des crédits à court, moyen et long terme. Nous ignorons l’identité de vos usagés et nos transferts sont assurés par une banque pour la sécurité de la transaction à toute personne . Les remboursements se font avec un intérêt de 2 % sur tout la durée de votre remboursement selon votre demande de prêt.
    Si vous êtes intéressés contactez-nous en retour par le biais de notre adresse e-mail:   financeprive.vision@gmail.com
Réponse rapide   


Véritable témoignage d´un sérieux prêt acquis hier par Nicolas doroszeweski le Vendredi 11/11/2016 à 15:58

 Bonjour je m'appelle Martine richaud et Je suis commerçante de produits pharmaceutiques et je note qu'en ce moment je suis comme la plus heureuse de ce monde.

 
Je viens en témoignage d'un prêt entre particulier que je viens de recevoir. J'ai reçu mon prêt grâce au service de Mme Michelle VILLENEUVE.
 
 
J'ai commencé les procédures avec lui le lundi soir passé et hier matin j'ai reçu la confirmation que le virement du montant de ma demande de 145.000€ m'a bien été envoyé sur mon compte et ayant consulté très tôt mon compte-en-banque, A ma grande surprise le virement est bien arrivé.
 
 
J'ai enfin reçu satisfaction car c'est depuis bientôt 5 mois que je tournais en rond et que je me faisais arnaqué par des malfaiteurs.
 
 
Je conseille vivement à tous mes proches et amis dans le besoin de contacter  Mme Michelle VILLENEUVE à son adresse E-MAIL : michellemadeleinevilleneuve@gmail.com et vous serai satisfait pour votre demande de Prêt.
 
 
elle saura vous aidez sans complication pour l'acquisition de vos demandes financières.
 
 
Merci pour votre aide  Mme Michelle VILLENEUVE.


offre de prêt entre particulier sérieux et honnête sans frais a l'avance. par dilor le Jeudi 24/11/2016 à 12:48

 offre de prêt entre particulier sérieux et honnête sans frais a l'avance.

 
E-mail : armeliadilor@gmail.com
 
Offre de prêt rapide en 72 heure et fiable sur un montant de 1000 euro à 3.000.000 euro (€) avec un taux rentable de 2% sur une durée de 1 à 30 ans selon votre choix.
 
Pour plus de renseignement veuillez nous contacter uniquement a notre adresse email : armeliadilor@gmail.com
 
E-mail : armeliadilor@gmail.com


Retour affectif de l'etre aimé par assogba le Mercredi 07/12/2016 à 14:00

Résultats 100% garantis quelque soit vos problèmes délicats, contactez-moi vite même les cas les plus désespérés! Grâce à mes grands secrets et mes dons hérités de père en fils depuis 7 générations, je possède des solutions très efficaces et rapide pour résoudre tous vos problème. Grand spécialiste des problèmes sentimentaux, affectifs; mariage, fidélité, retour définitif de l'être Aimé, faiblesse sexuelle, violence conjugale, affaire d'héritage, de justice Mais aussi de santé, de nervausité, d'alcool, de drogues, de désenvoutement, de protection contre les dangers et mauvais sorts. Aide pour le succès, la chance, le gain au jeux, la réussite dans tous les projets professionnels, l'attraction de la clientel, l'activité commerciale, l'amélioration financière, les examens. Il n'y a pas de problèmes sans solutions, Résultat en 3 jours Travail sérieux, Discrétion Assuré. Consultation sur RDV Travail aussi par correspondance Déplacement possible. Recommendation du site: Le Professeur ASSOGBA, est très apprécié d'un grand nombre de nos visiteurs, surtout grâce à ces travaux occultes dans le domaine de l'amour. Maître Vodoun à une excellente réputation et ces déplacements dans l'Europe pour une clientèle de renommée, montre bien l'efficacité de ces dons. FORTE RECOMMANDATION!! Located in: MARABOUTS Gold l'excellence : Les meilleurs marabouts de France Quel que soient vos problèmes délicats, meme les cas désespérés, prenez contact avec " grand maitre assogba" adresse de contacte. mail : assogba0123@gmail.com , Numero : 0022967560411


RETOUR AFFECTIF DE DE L ETRE AIMER VOTRE MEDIUM VOYANCE MARABOUT par chancelle leroux le Mercredi 21/12/2016 à 14:30

 RETOUR AFFECTIF DE DE MON EX ET PLUS

JE TÉMOIGNE EN FAVEUR DE CE  MARABOUT VOYANT QUI MA REDONNER LE SOURIRE 
JE M APPEL LEROUX 
il y a de cela deux ans, j'avais une vie très misérable et très soucieux , après mes recherches sur le net je suis tombé sur un GRAND MARABOUT VOYANT    qui a totalement changé ma vie. aujourd'hui j'ai un bon travail, mon Mari qui m'avait quitté est revenu mon foyer est stable ,il a fait une porte monnaie magique à mon mari, je vous assure que depuis ce temps, on ne s'est plus plaigne de l'argent, nous avons une vie très heureuse.
Il est capable de beaucoup de choses.
Retour Affectif - Retour de l'être aimé en 2 jours /  Porte feuille magique /chance au boulot évolution de poste au boulot / ,chance en amour  / - chance partout  Désenvoutement  etc....
Résultat efficaces. Travail rapide et double efficacité.
contactez le et vous allez revenir témoigner, je vous le promet.
voici ces contacts :
E-mail :   olaitanvodounongan@hotmail.fr
TEL   :    00229 98 56 93 10


Temoignage d'offre de prêt entre particuliers rapide et serieux par rachel le Jeudi 06/04/2017 à 19:56

A VOTRE ATTENTION !!! N'IGNORER PAS !!!
OBTENEZ VOS CRÉDITS EN TOUTE SÉCURITÉ:
Les offres de prêt entre particuliers existent réellement car ma mère a retrouvé le sourire après plusieurs rejets de dossier à la banque. il l'a connu par l'aide d'un amiune Mme honnête qui lui est accordé un prêt de 15 000 € sans aucune complication.
Et en guise de reconnaissance que je fais ce témoignage pour accroître sa clientèle et aussi aider ceux qui sont dans de soucis financier. Vous qui êtes a la recherche de financement de prêt pour soit relancer vos activités soit pour la réalisation d'un projet, soit pour vous acheter un appartement mais hélas la banque vous pose a des conditions dont vous êtes incapables de remplir. Plus de souci un seul prêteur particulier peut vous aider a sortir de votre impasse,il octroie des prêts allant de 3 000 à 5 000 000 € a toutes personnes capable de respecter ses engagements pour un taux d'intérêt est de 2%  l'an Alors vous qui êtes interdits bancaires, vous qui avez besoin de financement pour vos soucis personnels, plus de soucis
Prenez juste contacte avec elle.
Son Émail est : rachel.shurt@yahoo.com
Passer ce message à vos proches et amis qui sont dans le besoin de financement bonne chance a vous.


OFFRE DE PRET ENTRE PARTICULIER RAPIDE ET SERIEUX par BECIS le Lundi 29/05/2017 à 19:51

 Bonjour Mr & Mme

Particulière Suisse,Belge et Français, Je m'appelle Mme BECIS JULIETTE , je prête entre privées pour vous aider à vous en sortir de l'impasse provoquée par les banques, par le rejet de vos dossiers de crédit d'application, Nous sommes un groupe d'experts financiers en mesure de vous accordez un prêt , et avec les conditions que vous rendre la vie plus facile. Nous faisons des prêts allant de 1 mois à 360 mois et nous prêtons de 5000€ à 3.000.000€ Notre taux d'intérêt est de 2% par an, voici les domaines où nous pouvons vous aider: ( )
 
* financière
* hypothèques
* Prêt à l'investissement
* Prêt automobile
* Consolidation de la dette
* Acquisition de points de crédit
 
Interdit bancaire et vous pourriez être les banques ou mieux vous avez un projet et besoin de financement, s'il vous plaît contactez-nous E-mail : becis.credit@gmail.com


OFFRE DE PRET ENTRE PARTICULIER RAPIDE ET SERIEUX par BECIS le Lundi 29/05/2017 à 20:00

 Bonjour Mr & Mme

Particulière Suisse,Belge et Français, Je m'appelle Mme BECIS JULIETTE , je prête entre privées pour vous aider à vous en sortir de l'impasse provoquée par les banques, par le rejet de vos dossiers de crédit d'application, Nous sommes un groupe d'experts financiers en mesure de vous accordez un prêt , et avec les conditions que vous rendre la vie plus facile. Nous faisons des prêts allant de 1 mois à 360 mois et nous prêtons de 5000€ à 3.000.000€ Notre taux d'intérêt est de 2% par an, voici les domaines où nous pouvons vous aider: ( )
 
* financière
* hypothèques
* Prêt à l'investissement
* Prêt automobile
* Consolidation de la dette
* Acquisition de points de crédit
 
Interdit bancaire et vous pourriez être les banques ou mieux vous avez un projet et besoin de financement, s'il vous plaît contactez-nous E-mail : becis.credit@gmail.com


SCOOP DE PRÊT REÇU par LEBONHEUR le Lundi 29/05/2017 à 20:58

 A votre attention mes chers, le PEP (prêt entre particulier) est vraiment réelle, j'étais à la recherche d'un prêt entre Particulier depuis 8 mois pour des raisons personnelles, mais je tombais toujours sur le mauvais préteur (arnaque). Je n'y croyais plus, mais grâce à une amie nommée Céline MORIN qui m'a finalement orienté vers cette dame remplie de bonté et d'honnêteté, qui m’a octroyé un prêt de 75000 €. Mon compte a été crédité 79H après ma demande, je lui ai juste fourni quelques informations et rempli la condition selon les normes du code de l'article financier sans aucun abus vis à vis la loi. Alors si vous êtes en besoin d'un prêt, je vous conjure ne vous laisser plus arnaquer mais saisissez cette opportunité en contactant Mme Carolina P.A

       Voici ci joint son mail: carolprootis@gmail.com

Les conditions sont bonnes ainsi que le mode de remboursement. C’est vraiment du sérieux le taux d’intérêt est de 03%.


Témoignage de prêt entre particulier sérieux et honnête ici en Belgique. par Antoine Vasquez le Vendredi 28/07/2017 à 19:49

Je m'appelle Antoine Vasquez,je confirme également d'avoir obtenir un prêt de 85.000€ chez madame Chantal Petit-Jean un Prêt entre particulier après un avis favorable obtenu dans les délais promis, l'accord obtenu a été promulgué 3 ou 4 jours après l'envoi des pièces justificatives demandées. Une précision téléphonique nous a été demandée sur 2 points, ce qui prouve le sérieux de l'étude de notre dossier de demande de financement.La somme a été virée quasiment dès l'accord définitif obtenu. Mon fiancé et moi recommandons CRÉDIT FINANCE comme organisme financier.Merci de bien la contacter par e-mail: chantal-petit-jean@outlook.fr 
 
NB :vous serai satisfaire.


TÉMOIGNAGE DE PRÊT ENTRE PARTICULIER EN 48 heures par solange le Dimanche 08/10/2017 à 09:22

   TÉMOIGNAGE DE PRÊT ENTRE PARTICULIER EN 48 heures 

 
 
Bonjour, Les vrais êtres humains sont ceux là qui savent venir en secours à leurs semblables quand ils souffrent. Cet Homme m'a fait un prêt de 70.000€ sans du tout me compliquer la tache au niveau des documents que demandent les banques lors des demandes de prêt. Si vous êtes dans un besoin financier , grâce a lui j'ai aujourd'hui le super marché du coin, il a été mon sauveur et vraiment je ne sais pas quoi lui faire c'est pourquoi j'ai décidé aujourd'hui de témoigner en sa faveur vous pouvez le contacter par mail et suivre ses directives et vous serez satisfait en 48h maximum .Je vous le confirme et dès cet instant s'il arrivait que vous ayez besoins d'un prêt veuillez bien prendre contact avec lui . Donc vous qui êtes dans le besoin comme moi vous pouvez lui écrire et lui expliquer votre situation il pourrait vous aider son mail : louismendoza456@gmail.com


Célébrations de Noël et du Nouvel An en beauté par est le Jeudi 16/11/2017 à 11:23

                        Célébrations de Noël et du Nouvel An en beauté

 
 
Tout comme l’étoile dorée qui illumine le sapin,
 
 je souhaite que ce message vous éclaire et inonde votre vie de lumière.
 
Je suis Estelle LARON  de nationalité française je suis aujourd'hui très heureuse car ma vie a prit à présent une autre tournure grâce à un prêt de 18000€ obtenu auprès de madame MERCIER. Contactez Desormais cette dame intègre en son nom à une seule adresse très sûre.
 
Email: 
 
 jessicamercier81@gmail.com
jessicamercier81@gmail.com
 
 Je vous envoie tout le bonheur du monde


Ne vous faites plus arnaquer par Ne vous faites plus arnaquer le Dimanche 14/01/2018 à 17:08

 Incroyable mais vrai!

 
Suivez bien ceci. Depuis des mois que moi je vois passer sur facebook et sur tout sorte de site ce message 
 
de témoignage de prêt qui parle d'un certain Angele MAURIN qui octroie de l'argent aux gens un peu partout dans le monde. Au début j'étais un peu pessimiste car je ne faisais pas confiance aux offres de prêt sur le net. Mais après qu' un ami à moi aie bénéficié d'un prêt auprès d'elle, ma curiosité ma poussée à prendre son contact par mail et après lui avoir posé mon problème elle accepta et m'a octroyé un prêt de 50.000€ avec un 
 
taux d'intérêt vraiment faible de sa part et j'ai reçu l'argent 24H après sans protocole sur mon compte. Vous qui êtes dans le besoin d'argent dans l'urgence,  vous pouvez vous adresser à lui et vous serez satisfait en 24h maximum si vous suivez bien ses directives.
 
Voici son  Email:  angelemaurin16@gmail.com 
 
          Email:       angelemaurin@outlook.com


mail de contacte : lanouedaniel77@gmail.com Offre de prêt entre particulier 100% fiable Bonjour J'octroie des prêts aux personnes vivantes dans toutes l'Europe et dans le Monde Entier( France , Belgique , Suisse , Roumanie , Italie , Espagne , Canada , Portugal , Inde ...). Mon taux d’intérêt est de 2 % l'an.Si vous avez besoin d'argent pour d'autres raisons , n’hésitez pas à me contacter pour plus d'informations. Je suis disponible à satisfaire mes clients en une durée maximale de 2 jours suivant la réception de votre formulaire de demande; n’hésitez pas de me contacter : lanouedaniel77@gmail.com par daniel lanoue le Vendredi 23/03/2018 à 04:59

  mail de contacte : lanouedaniel77@gmail.com

Offre de prêt entre particulier 100% fiable Bonjour J'octroie des prêts aux personnes vivantes dans toutes l'Europe et dans le Monde Entier( France , Belgique , Suisse , Roumanie , Italie , Espagne , Canada , Portugal , Inde ...). Mon taux d’intérêt est de 2 % l'an.Si vous avez besoin d'argent pour d'autres raisons , n’hésitez pas à me contacter pour plus d'informations. Je suis disponible à satisfaire mes clients en une durée maximale de 2 jours suivant la réception de votre formulaire de demande; n’hésitez pas de me contacter :
lanouedaniel77@gmail.com








 mail de contacte : lanouedaniel77@gmail.com
Offre de prêt entre particulier 100% fiable Bonjour J'octroie des prêts aux personnes vivantes dans toutes l'Europe et dans le Monde Entier( France , Belgique , Suisse , Roumanie , Italie , Espagne , Canada , Portugal , Inde ...). Mon taux d’intérêt est de 2 % l'an.Si vous avez besoin d'argent pour d'autres raisons , n’hésitez pas à me contacter pour plus d'informations. Je suis disponible à satisfaire mes clients en une durée maximale de 2 jours suivant la réception de votre formulaire de demande; n’hésitez pas de me contacter :
lanouedaniel77@gmail.com








 mail de contacte : lanouedaniel77@gmail.com
Offre de prêt entre particulier 100% fiable Bonjour J'octroie des prêts aux personnes vivantes dans toutes l'Europe et dans le Monde Entier( France , Belgique , Suisse , Roumanie , Italie , Espagne , Canada , Portugal , Inde ...). Mon taux d’intérêt est de 2 % l'an.Si vous avez besoin d'argent pour d'autres raisons , n’hésitez pas à me contacter pour plus d'informations. Je suis disponible à satisfaire mes clients en une durée maximale de 2 jours suivant la réception de votre formulaire de demande; n’hésitez pas de me contacter :
lanouedaniel77@gmail.com








 mail de contacte : lanouedaniel77@gmail.com
Offre de prêt entre particulier 100% fiable Bonjour J'octroie des prêts aux personnes vivantes dans toutes l'Europe et dans le Monde Entier( France , Belgique , Suisse , Roumanie , Italie , Espagne , Canada , Portugal , Inde ...). Mon taux d’intérêt est de 2 % l'an.Si vous avez besoin d'argent pour d'autres raisons , n’hésitez pas à me contacter pour plus d'informations. Je suis disponible à satisfaire mes clients en une durée maximale de 2 jours suivant la réception de votre formulaire de demande; n’hésitez pas de me contacter :
lanouedaniel77@gmail.com







 mail de contacte : lanouedaniel77@gmail.com
Offre de prêt entre particulier 100% fiable Bonjour J'octroie des prêts aux personnes vivantes dans toutes l'Europe et dans le Monde Entier( France , Belgique , Suisse , Roumanie , Italie , Espagne , Canada , Portugal , Inde ...). Mon taux d’intérêt est de 2 % l'an.Si vous avez besoin d'argent pour d'autres raisons , n’hésitez pas à me contacter pour plus d'informations. Je suis disponible à satisfaire mes clients en une durée maximale de 2 jours suivant la réception de votre formulaire de demande; n’hésitez pas de me contacter :
lanouedaniel77@gmail.com





 mail de contacte : lanouedaniel77@gmail.com
Offre de prêt entre particulier 100% fiable Bonjour J'octroie des prêts aux personnes vivantes dans toutes l'Europe et dans le Monde Entier( France , Belgique , Suisse , Roumanie , Italie , Espagne , Canada , Portugal , Inde ...). Mon taux d’intérêt est de 2 % l'an.Si vous avez besoin d'argent pour d'autres raisons , n’hésitez pas à me contacter pour plus d'informations. Je suis disponible à satisfaire mes clients en une durée maximale de 2 jours suivant la réception de votre formulaire de demande; n’hésitez pas de me contacter :
lanouedaniel77@gmail.com









 mail de contacte : lanouedaniel77@gmail.com
Offre de prêt entre particulier 100% fiable Bonjour J'octroie des prêts aux personnes vivantes dans toutes l'Europe et dans le Monde Entier( France , Belgique , Suisse , Roumanie , Italie , Espagne , Canada , Portugal , Inde ...). Mon taux d’intérêt est de 2 % l'an.Si vous avez besoin d'argent pour d'autres raisons , n’hésitez pas à me contacter pour plus d'informations. Je suis disponible à satisfaire mes clients en une durée maximale de 2 jours suivant la réception de votre formulaire de demande; n’hésitez pas de me contacter :
lanouedaniel77@gmail.com










 mail de contacte : lanouedaniel77@gmail.com
Offre de prêt entre particulier 100% fiable Bonjour J'octroie des prêts aux personnes vivantes dans toutes l'Europe et dans le Monde Entier( France , Belgique , Suisse , Roumanie , Italie , Espagne , Canada , Portugal , Inde ...). Mon taux d’intérêt est de 2 % l'an.Si vous avez besoin d'argent pour d'autres raisons , n’hésitez pas à me contacter pour plus d'informations. Je suis disponible à satisfaire mes clients en une durée maximale de 2 jours suivant la réception de votre formulaire de demande; n’hésitez pas de me contacter :
lanouedaniel77@gmail.com








 mail de contacte : lanouedaniel77@gmail.com
Offre de prêt entre particulier 100% fiable Bonjour J'octroie des prêts aux personnes vivantes dans toutes l'Europe et dans le Monde Entier( France , Belgique , Suisse , Roumanie , Italie , Espagne , Canada , Portugal , Inde ...). Mon taux d’intérêt est de 2 % l'an.Si vous avez besoin d'argent pour d'autres raisons , n’hésitez pas à me contacter pour plus d'informations. Je suis disponible à satisfaire mes clients en une durée maximale de 2 jours suivant la réception de votre formulaire de demande; n’hésitez pas de me contacter :
lanouedaniel77@gmail.com








 mail de contacte : lanouedaniel77@gmail.com
Offre de prêt entre particulier 100% fiable Bonjour J'octroie des prêts aux personnes vivantes dans toutes l'Europe et dans le Monde Entier( France , Belgique , Suisse , Roumanie , Italie , Espagne , Canada , Portugal , Inde ...). Mon taux d’intérêt est de 2 % l'an.Si vous avez besoin d'argent pour d'autres raisons , n’hésitez pas à me contacter pour plus d'informations. Je suis disponible à satisfaire mes clients en une durée maximale de 2 jours suivant la réception de votre formulaire de demande; n’hésitez pas de me contacter :
lanouedaniel77@gmail.com








 mail de contacte : lanouedaniel77@gmail.com
Offre de prêt entre particulier 100% fiable Bonjour J'octroie des prêts aux personnes vivantes dans toutes l'Europe et dans le Monde Entier( France , Belgique , Suisse , Roumanie , Italie , Espagne , Canada , Portugal , Inde ...). Mon taux d’intérêt est de 2 % l'an.Si vous avez besoin d'argent pour d'autres raisons , n’hésitez pas à me contacter pour plus d'informations. Je suis disponible à satisfaire mes clients en une durée maximale de 2 jours suivant la réception de votre formulaire de demande; n’hésitez pas de me contacter :
lanouedaniel77@gmail.com



Mon dernier livre

De retour dans les meilleures ventes d'essais

SEUIL-138p.11 €